sieste-en-espagne-cliche-realite
culture,  Traditions,  Vie en espagne

La sieste en Espagne : cliché ou réalité ?

Lorsqu’on pense à l’Espagne, une série de mots viennent à l’esprit. Si on demande à plusieurs personnes de lister ce qui leur vient à l’esprit quand on évoque la péninsule ibérique, on retombe toujours un peu sur la même liste : paella, flamenco, toros, tapas et… sieste ! Le fameux farniente…

Mais d’où vient le fait que cette liste de mots soit la même pour tous ?

La récurrence de ces réponses, quel que soit l’interlocuteur, s’explique facilement!

femme-homme-sieste-en-espagne

D’abord, la littérature, le cinéma et la télé véhiculent tous ces clichés. Nombreux sont les films et livres qui véhiculent cette image. Même la presse internationale s’y met, y compris les journaux ayant pignon sur rue. Par exemple, en 2013, le fameux journal The Telegraph publiait un article sur cette coutume. En 2014, le New York Times aussi faisait paraitre un article qui a fait beaucoup de bruit, évoquant les « longues siestes de trois heures» des Espagnols.

Les petit et grand écrans, la presse et autres ont imposé une série de clichés et d’idées préconçues que nous finissons par accepter sans nous poser de questions. On croit donc que la sieste en Espagne, tout le monde la fait tous les jours. Mais finalement, la sieste ne relève-t-elle pas plus de l’ordre du cliché que de la réalité ?

Certains facteurs sont plus propices à la sieste en Espagne que dans d’autres pays

La chaleur

Un premier facteur rentre en ligne de compte : les températures élevées. En été, il peut faire très chaud dans certaines parties de la péninsule ibérique. Les températures, souvent déjà hautes dans la matinée, atteignent leur paroxysme à l’heure du déjeuner. Ainsi, travailler ou mener à bien n’importe quelle activité, qu’elle soit mentale ou physique, devient très compliqué.

La pause méridienne

A cela, s’ajoute que l’Espagne compte une différence de taille avec ses voisins européens. La pause de midi sur la péninsule ibérique est plus longue que dans d’autres pays. Souvent, elle atteint deux heures, ou plus. En effet, les entreprise et commerces et lieux accueillant du public ferment beaucoup plus souvent entre midi et deux que dans les autres pays. Ils ne voient pas l’intérêt de rester ouverts, alors qu’il n’y a personne dans les rues du fait de la chaleur et de la baisse d’activité.

sieste-espagne-heures-chaudes

La pause méridienne, en Espagne, c’est sacré ! Cela signifie, pour compenser, que les heures d’ouverture sont prolongées en été jusqu’à 22h00 ou même plus dans certaines zones touristiques de la côte espagnole. Tu trouveras d’ailleurs plus de détails sur le rythme de vie espagnol dans cet article.

Si l’on prend ces particularités en compte, on pourrait imaginer que le cliché de la sieste en Espagne, si répandu à l’étranger, est finalement vrai. Mais attention ! Il faut creuser un peu plus. En effet, la chaleur et la pause méridienne longue ne signifient pas pour autant que tous les Espagnols en profitent pour faire une sieste.

Qu’en est-il vraiment, alors, de la sieste en Espagne ?

Il existe peu d’études à ce sujet. La plus connue date de 2009. La Fondation pour l’éducation à la santé de l’hôpital clinique San Carlos (Fundadeps) et l’Association espagnole du lit (Asocama) ont mené une enquête auprès de 3 000 adultes de toute l’Espagne. Les résultats qui en sont ressortis sont les suivants :

  •  16,2% des Espagnols font une sieste tous les jours.   
  • 22% seulement parfois.    
  • 3,2% uniquement le week-end.    
  • Et 58,6 %, jamais.

Pour mieux te le représenter je reprends une image parue dans le journal El País, cela donne ça :

sieste-espagnole-cliché

En image, c’est plus parlant, hein ? On est quand même loin du cliché selon la sieste en Espagne est quotidienne pour tous !

D’accord, mais par rapport aux autres pays, c’est beaucoup ou c’est peu ?

Comparons avec les données d’autres pays.

En France, effectivement, la sieste peut revêtir une connotation négative. Elle est souvent associée à la paresse. Néanmoins, dans plusieurs pays, la pratique de la sieste, courte et réparatrice, tend à se répandre. En Chine, la sieste est un droit constitutionnel depuis 1948.

Aux États-Unis, selon une enquête du Pew Institute de 2009, 34 % des Américains font une sieste tous les jours. Attention, ici on parle de bref sommeil à n’importe quel moment de la journée (et seulement après avoir mangé). C’est ce que l’on appelle la « power nap » et les bénéfices ne sont plus à démonter.

Au Japon il n’est pas rare que la sieste soit obligatoire pour les salariés.

Si l’on récupère les données dont on dispose au niveau international, il s’avère que les espagnols sont finalement dans la moyenne de ce qui se pratique.

Dernière question : la sieste est-elle une pratique saine ?

Finalement, faire une petite sieste est -il synonyme de fainéantise ? Ou au contraire, est-ce bénéfique ?

Différentes études de plusieurs pays tendent à démontrer que la sieste est une pratique vertueuse. Les bénéfices de ce petit temps de sommeil se traduisent à plusieurs niveaux. D’abord, la sieste renforce les capacités cognitives (mémorisation, raisonnement, concentration, apprentissage…) Une personne qui fait la sieste sera, contre toute attente, bien plus productive que celle qui n’en fait pas, et aussi plus créative.

Ces temps de sommeil sont aussi un excellent allié pour se maintenir à son poids de forme. Il favorise également le processus de réparation musculaire et de l’humeur. Ils aident à contrôler la tension et le niveau de stress. La sieste réduit aussi les risques de maladies cardiovasculaires et de diabète.

Bref, la sieste, c’est presque magique !

Tu l’auras compris ! Pour ta santé, ton bien-être et pour prendre soin de toi, rien de tel que de faire la sieste, que ce soit pour ta santé, ta productivité, ou ton bien-être.

sieste-en-espagne-pratique-saine-benefices

La durée idéale de sieste est d’une vingtaine de minutes. Et il est fortement déconseillé d’excéder une heure, sous peine de se sentir vaseux le reste de l’après-midi. 

Et toi ? Tu fais la sieste, si ce n’est pas le cas, tu as envie d’essayer ? Raconte-moi tout en commentaires ⤵. Tu peux également retrouver d’autres contenus sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, n’hésite pas à le liker 👍 , et à le partager sans modération ! 🙏 😘

Et on se retrouve très prochainement à la découverte d’autres curiosités du monde hispanophone.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *