tournure-emphatique-espagnol
Grammaire

« C’est…qui »/ »c’est…que : bien traduire l’insistance (tournure emphatique) en espagnol


Lorsqu’on écoute attentivement la langue française, on se rend vite compte que les francophones usent (abusent ? ) de la forme d’insistance « c’est…qui » ou « c’est…que » (ou au pluriel, « ce sont… qui/que »). Ces tournures servent à insister et mettre en relief un mot ou un groupe de mots dans une phrase. En grammaire, on appelle cette forme la tournure emphatique. Au vu de la fréquence d’utilisation de ces formes dans la langue française, il est habituel que les francophones qui sont en cours d’apprentissage parsèment leur discours en espagnol de « es…que » ou « está…que » pour retranscrire l’insistance.

Or, en espagnol, on ne peut pas retranscrire littéralement cette façon de parler. D’abord, parce que cette forme d’insistance est beaucoup moins utilisée dans les pays hispanophones. Et surtout, parce que lorsqu’elle est employée, elle obéit à des règles différentes de celles du français.

Aujourd’hui, je t’explique en détail comment construire cette forme d’insistance en espagnol. Et comme d’habitude, on va y aller par étapes. Prêt.e ? C’est parti ! 

Traduction de « c’est » dans la tournure emphatique en espagnol

Le « c’ »

Pour commencer, c’est assez facile : le « c’ » ne se traduit pas.

Le choix du verbe être dans la tournure emphatique en espagnol

Ensuite, comme tu le sais, en espagnol, il y a deux verbes « être » : ser et estar. D’ailleurs, si le choix entre les deux est un point qui te pose difficulté, tu peux retrouver ici mon article qui explique bien la différence entre l’un et l’autre.

Dans le cas de la tournure emphatique, c’est très simple : le verbe « être » se traduit toujours par « ser ».

Les aspects spécifiques à l’espagnol

Accord du verbe avec le sujet

Si le choix du verbe être est très simple, il reste quand même quelques spécificités particulières à l’espagnol. Ainsi, contrairement au français, le verbe « ser » dans ces tournures emphatiques doit s’accorder avec le sujet.

Ainsi, si en français le verbe « être » reste toujours à la troisième personne (ex : c’est toi qui / c’est elle qui/ c’est nous qui…), en espagnol on devra le conjuguer en fonction du sujet : ainsi, on dira «Eres tú », « Es él », « somos nosotros » etc.

Attention au temps du verbe être

À cela, il faut ajouter une autre spécificité de la langue espagnole. Le verbe « SER » devra généralement être conjugué, au même temps que le verbe de la proposition relative qui suit.

Par exemple :

« Era un hombre a quien todos temían. » (C’était un homme que tout le monde craignait)

« Así fue como se conocieron. » (C’est comme ça qu’ils se sont connus)

Attention, on peut trouver des exceptions à cette règle et il arrive de rencontrer des exemples dans lesquels les deux temps sont différents.

Cela peut notamment se produire lorsque le verbe de la subordonnée est au futur simple (on pourra dans ce cas avoir du présent dans la principale). Ainsi, on entendra : « Soy yo quien te acompañaré » (C’est moi qui t’accompagnerai).

De la même manière, le passé composé est mentalement associé au contexte présent dans l’esprit des hispanophones. Il est donc fréquent que ce temps soit associé au présent dans la principale. Par exemple : « Es María quien lo ha hecho. » (C’est Maria qui l’a fait.)

Enfin, le plus-que-parfait tolère un imparfait dans la principale.

tournure-emphatique-espagnol-c-est-qui-que

Pour résumer sur la traduction de « c’est » :

  • Le « c’ » ne se traduit pas
  • Le verbe « être » est toujours traduit par « ser », que l’on accorde avec le sujet et que l’on conjugue (en général) au même temps que le verbe qui suit.

Traduction du relatif (= « qui » ou « que ») dans la tournure emphatique en espagnol

Dans la forme « c’est… qui » ou « c’est… que » en français, c’est très simple de choisir le bon pronom relatif. On emploie « qui » si l’élément mis en valeur est sujet, et dans tous les autres cas, on utilise « que ».

En espagnol en revanche, il faut prendre en compte 3 facteurs différents :  

  • la fonction de l’élément sur lequel on insiste
  • s’il s’agit d’une personne ou d’une chose
  • le genre (masculin/féminin) et le nombre (singulier/pluriel) de l’élément mis en valeur

Il faut toujours commencer par observer l’antécédent (= le mot sur lequel on insiste).

Traduction de « qui » dans la tournure emphatique en espagnol

La tournure « c’est… qui » permet de mettre en relief sujet.

Si l’antécédent est une personne

Le pronom relatif « qui » se traduit par « quien » (si l’antécédent est singulier) ou « quienes » (si l’antécédent est pluriel). On tolère aussi la traduction par « el que », « la que », « los que », « las que ».

Tu auras compris que si l’on renforce un nom ou un pronom au pluriel qui représente des personnes, « quien » devra obligatoirement prendre sa forme du plurielle « quienes ». C’est la même chose si tu choisi la forme « el que » : tu utiliseras « los que » au pluriel si le mot est masculin. Au féminin, on emploiera « la que » et « las que », respectivement au singulier et au pluriel.

Et cela fonctionnera de la même manière pour les autres catégories ci-dessous.

ex. : « Vosotras sois las que habláis » (C’est vous qui parlez) — En espagnol, (littéralement : « Vous êtes celles qui… ») pourra aussi se dire « Vosotras sois quienes habláis ».

Ces deux formes sont aussi correctes l’une que l’autre.

tournure-emphatique-espagnol-personne

Si l’antécédent est une chose

On ne peut utiliser que « el que », « la que », « los que », « las que ». La forme « quien » est réservée aux personnes.

Exemples :

« Son les esfuerzos los que permiten lograr sus objetivos. »(Ce sont les efforts qui permettent d’atteindre ses objectifs.)

« Este bolígrafo es el que prefiero. »(C’est ce stylo que je préfère). 

Si le mot renforcé est un mot « neutre »

Parfois, l’antécédent est neutre. Cela peut être, par exemple, les pronoms « esto » ou « eso ». Ou alors, une idée, un concept indéfini. Dans ce cas, il conviendra de traduire le relatif par « lo que ».

Par exemple :

« Esto es lo que me interesa. »  (C’est ça qui m’intéresse)

« En esto era en lo que pensaba. » (C’était à cela qu’il/elle pensait.)

« Estudiar español era lo que le gustaba. » (C’est étudier l’espagnol qui lui plaisait.)

Traduction de « que » dans la tournure emphatique en espagnol

La tournure « c’est… que » permet de mettre en relief le complément.

Pour le complément d’objet direct ou indirect

Qu’il s’agisse d’un complément direct ou indirect, le « que » français sera retranscrit selon les mêmes critères que ceux de la catégorie précédente (distinction choses/personnes/neutre).

Attention ! Si le verbe se construit avec une préposition, celle-ci sera reprise devant le nom ou le pronom sur lequel porte l’insistance.

Par exemple : « Fue en en quien pensó. » (C’est à moi qu’il a pensé.) Dans ce cas, la préposition « en » est répétée devant le pronom « quien », car on dit «pensar  en alguien».

Autre exemple:«Por España es por donde viajo.» (C’est en Espagne que je voyage). Même principe : on répète la préposition parce qu’on dit : « viajar por ».

Pour les compléments circonstanciels (CC)

Le « que » français ne se traduira jamais par « que ». Selon la nature du complément, on choisira entre « donde », « como », « cuando », « por lo que », « para lo que ».

lieu Aquí es donde…            c’est ici que…
manièreAsí es como…               C’est ainsi que…
tempsAyer fue cuando…         C’est hier que…
causePor eso es por lo que…  C’est pour cette raison que…
but Para ello es para lo que…c’est dans ce but que…

Astuce

On traduit le relatif « que » par le mot qui sert à poser la question à laquelle répond le mot mis en valeur.

Cette phrase est un peu complexe, mais tu vas voir, avec les exemples, ça va te paraitre beaucoup plus clair.

Allí es donde vivo. ¿Dónde vives ? Allí.

En junio es cuando maduran las cerezas. ¿Cuándo maduran las cerezas? En junio.

Remarque

La tournure emphatique est beaucoup moins utilisée en espagnol qu’en français, car les phrases obtenues sont souvent longues et le style pesant. Les Espagnols vont donc plutôt avoir recours à d’autres tournures. Par exemple : « Para eso es para lo que he venido. » est une phrase très lourde. Elle sera alors souvent remplacée par « Para eso he venido. ».

Cela fonctionne ainsi avec la plupart des constructions. Mais du coup, la tournure emphatique, avec ce qu’elle comporte « d’insistant », disparaît. Il te faudra donc effectuer un choix, et privilégier soit l’insistance, soit le style.

Pour résumer la tournure emphatique en espagnol

Pour essayer de synthétiser les choses, j’ai résumé les traductions possibles de « qui » et « que » dans la tournure emphatique dans le tableau suivant :

 

FonctionQualitéPronom
Sujetpersonnequien – el que – los que
quienes – la que – las que
Sujetchoseel que –  la que –
los que – las que
SujetNeutre, nom sans article ou avec article indéfinilo que
CODPersonneA + Quien – el que – los que
Quienes – la que – las que
CODchose neutreel que –  la que –
los que – las que- lo que
COIpersonnePréposition + quien – quienes
COIchosePréposition + lo que
CClieudonde
CClieu avec mouvementPréposition + donde
CCtempscuando
CCcausepor lo que – por eso
CCbutpara lo que
CCmanièrecomo

L’ordre des mots dans la phrase

Si en français, l’ordre des mots est figé, ce n’est pas le cas en espagnol. En effet, de manière générale, la syntaxe espagnole (= l’ordre des mots) est beaucoup plus souple qu’en français. C’est encore le cas avec la tournure emphatique. Ainsi, on lira aussi bien « eres tú quien » que « tú eres quien »… 

Et voilà !

À présent, tu sais comment traduire les tournures emphatique « c’est… qui » ou « c’est… que », si fréquentes dans le discours français. Je te laisse m’écrire tes remarques. Je suis bien sûr à ta disposition en cas de questions (il suffit de m’envoyer un petit mail). Si tu veux pratiquer, je te propose de rédiger tes propres exemples en commentaires.⤵.

Envie de plus de contenus ? vas jeter un œil à la page Facebook du Blog, ou passe me rendre visite sur Instagram.

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un, n’hésite pas à le liker 👍, et à le partager sans modération ! 🙏 😘

Et on se retrouve très prochainement pour progresser facilement en espagnol depuis chez toi. En attendant, n’oublie pas de passer à l’action et de pratiquer ! 

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *