comparaison-espagnol
Apprendre les bases,  Grammaire

La comparaison en espagnol :  exprimer la supériorité, l’égalité ou l’infériorité

Quand on apprend l’espagnol, dès qu’on a passé le stade des tout débuts (savoir saluer, se présenter) et que l’on a les bases pour survivre dans le monde hispanophone, l’une des premières choses auxquelles on a recours est la comparaison. En effet, comparer les choses et le gens et l’un des mécanismes auxquels on a le plus souvent recours dans une langue. Si tu y prêtes attention, tu vas vite te rendre compte que tu as recours à la comparaison un nombre impressionnant de fois dans une journée, sans même t’en rendre compte. La comparaison en espagnol et en français, fait partie des basiques de nos conversations quotidiennes. Il est fondamental de maîtriser cette structure, qui permet de souligner les différences ou les points communs entre deux choses ou deux personnes.  

Commençons par poser quelques bases, pour bien définir ce dont on va parler

La comparaison : qu’est-ce que c’est exactement ?

Le comparatif en espagnol, comme en français d’ailleurs, qualifie donc un élément par rapport à un autre élément. Concrètement, il peut s’agir de noms (par exemple dans la phrase « Il y a plus de filles que de garçons dans cette classe »), ou d’adjectifs (« Pedro est plus jeune que María »).

comparaison-en-espagnol-comment-ça-marche

Lorsque l’on compare deux choses, elles peuvent être différentes ou identiques. C’est pour ça que l’on compte 3 types de comparaisons différentes. En effet, si on évoque la différence entre deux éléments, on peut utiliser un comparatif de supériorité (plus que), ou d’infériorité (moins que). Si l’on se réfère à deux élément identiques, alors on aura(autant que)

Si on effectue une comparaison absolue (un élément par rapport à tous les autres existants), on utilise alors un superlatif. On compare avec un tout, : c’est la comparaison par excellence, où l’adjectif a le degré maximum (le plus, le moins).

Par chance, la comparaison espagnole et la comparaison française comptent de nombreuses similitudes. Elle est donc relativement facile à comprendre pour un francophone. Malgré tout, certains aspects, (en particulier au niveau du comparatif d’égalité) sont différents et nécessitent des explications particulières.

Prêt ? C’est parti !

Les comparatifs de supériorité : « más … que »

Le comparatif de supériorité est utilisépour dire que quelque chose ou quelqu’un est supérieur à autre chose (ou quelqu’un d’autre). En français, nous utilisons la forme « plus … que » pour traduire cette idée. La traduction en espagnol est quasi littérale, et on emploiera la forme Más …que”.

Más + nom/adjectif/adverbe + que

Exemples:

Juan es más agradable que Pedro. (Juan est plus agréable que Pedro)

Mi perro es más alto que el tuyo. (Mon chien est plus grand que le tien)

Les comparatifs d’infériorité: « menos … que »

Au contraire, quand on veut traduire l’infériorité, on emploi « moins.. que » en français. Là encore, on constate une similitude très forte entre les deux langues. En espagnol, on utilise la  formule « menos.. que ».

Menos + nom/adjectif/adverbe + que

Exemples :

Juan tiene menos suerte que María. (Juan a moins de chance que María)

Mi casa es menos ordenada que la tuya. (ma maison est moins rangée que la tienne).

Jusque là, c’est facile, non ?

Quelques particularités

Le comparatifs irréguliers

Il existe 6 comparatifs irréguliers. Il s’agit de :

Adjectif espagnolTraductionComparatif irrégulier
grandegrandmayor
pequeñoPetitmenor
pocopeumenos
muchobeaucoupmás
buenobonmejor
malomauvaispeor

Ces comparatifs irréguliers sont invariables en genre (et donc ne prennent pas la marque du féminin). Ainsi, on dira « la calle mayor” ou “mi hermana menor”.

Quand la comparaison est suivie d’une proposition subordonnée

Lorsque le deuxième élément de comparaison est une proposition subordonnée, ayant son propre verbe, , celle-ci est introduite par de lo que si la comparaison porte sur un adjectif, un adverbe ou un verbe. Si la comparaison repose sur un nom, on accorde en genre et nombre: « del que », « de la que », « de los que », « de las Dans tous les cas, le « ne » français ne se traduit pas.

Ça te parait compliqué ? Tu vas mieux comprendre avec des exemples.

Hay más oportunidades de las que pensabas (Il y a plus de possibilités que tu n’en imaginais.)

Era más importante de lo que imaginabas (C’était plus important que tu ne le pensais).

Me gasté más dinero del que ahorré. (J’ai dépensé plus d’argent que je n’en avais économisé.)

comparaison-en-espagnol-particularites

Les comparatifs d’égalité : “Tanto/a/os/as … como”

C’est essentiellement là que ça diffère du français !

D’abord, on ne compare plus avec « que » mais avec « como ». Pour nous, francophones, ce n’est pas intuitif, puisqu’on a souvent en tête notre « autant… que ».  Donc, il faut bien se concentrer au départ pour ne pas commettre d’erreur.

Ensuite, avant de se lancer tous azimut dans la comparaison d’égalité, il faut se demander sur quel élément porte cette comparaison. Le mot « tanto » fonctionnera différemment selon qu’il accompagne un nom, un adjectif ou un verbe.

Regardons ça de plus près :

Avec un nom (= substantif)

On utilisera la structure tanto … como » et « tanto », s’accordera avec le nom qui suit.

Tanto/a/os/as + nom + como

Exemples :

Esta escuela cuenta tantas tantas alumnas como alumnos. (Cette école compte autant d’élèves filles que d’élèves garçons)

Me haces tanta gracia como Pilar. (Tu me fais autant rire que Pilar)

Avec un adjectif

Là, c’est différent. Lorsque « tanto » est suivi d’un adjectif, il s’apocope. Si tu veux bien comprendre ce qu’est l’apocope, je t’invite à jeter un œil à cet article. Mais pour résumer, il s’agit de la perte de la dernière lettre ou syllabe d’un mot dans certaines conditions.

Devant un adjectif, « tanto » perd son -to final, et devient “tan”.

Tan + adjectif / adverbe+ como

Exemples :

La falda roja cuesta tan cara como la azul. (La jupe rouge est aussi chère que le bleue.)

Carmen es tan inteligente como Silvia. (Carmen est aussi inteligente que Silvia.)

Tu cas es tan alta como la mía. (Ta maison est aussi haute que la mienne.)

Avec un verbe

Avec un verbe, on utilisera « tanto como ».

Exemple : Pedro trabaja tanto como su hermana. (Pedro travaille autant que sa sœur)

On passe à la pratique de la comparaison en espagnol?

Tu sais maintenant utiliser la forme comparative en espagnol ! Pour maîtriser tout à fait les comparatifs de supériorité, d’infériorité et d’égalité, il ne te reste plus qu’à pratiquer. Pour cela, je te propose un petit exercice, qui te permettra de vérifier que tu as bien compris comment ça fonctionne.

Si tu as besoin des accents, tu peux soit copier-coller la lettre, soit utiliser les codes du tableau ci-dessous, soit télécharger télécharger Lexibar Spanish ici (une fois téléchargée, tu peux ouvrir cette barre n’importe où sur ton écran. Il suffit de cliquer sur la lettre dont tu as besoin au moment où tu en as besoin).

Les raccourcis clavier

Caractère souhaitéRaccourci clavier correspondant
áALT160
íALT161
óALT162
úALT163
ñALT164

Par exemple, pour écrire un « a minuscule accentué – á », il faudra maintenir la touche ALT appuyée tout en composant les chiffres 1+6+0 => ALT160. C’est ce que l’on appelle les codes ASCII.

Prêt? C’est parti pour l’exercice N°1 pour t’entrainer à la comparaison en espagnol !

Clique sur le symbole en haut à droite pour passer en “Plein écran”.
Pour sortir, clique sur “Echap”

Et voici un deuxième exercice sur la comparaison en espagnol

On termine avec un dernier entrainement spécifique sur le comparatif d’égalité

Et voilà pour la comparaison en espagnol !

Je te laisse m’écrire tes remarques, questions ou même tes propres exemples en commentaires. Tu peux également retrouver d’autres contenus sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un, n’hésite pas à le liker 👍, et à le partager sans modération ! 🙏 😘

On se retrouve très prochainement à la découverte d’autres contenus pour progresser en espagnol depuis chez toi. En attendant, n’oublie pas de passer à l’action et de pratiquer !

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

16 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.