apocope-espagnol-illustration
Grammaire

L’apocope en espagnol: qu’est-ce que c’est ? Comment ça fonctionne ? (+ tableaux synthétiques, infographie et exercices corrigés)

Bon, je te l’avoue, j’ai hésité longtemps à laisser ce titre tel qu’il est. Commencer par « l’apocope en espagnol », je l’admets ce n’est pas très vendeur. Car je sais bien, pour l’avoir vécu moi-même quand j’étais étudiante, que les mots de jargon grammatical peuvent faire peur, et rebuter la personne qui se lance dans un apprentissage.

Mais bon ! En même temps, il faut bien nommer les choses. Puis, je me suis dit que c’était encore une fois l’occasion de bien expliquer cette notion, pour la démystifier. Et surtout, de démontrer que derrière les « grands mots » du jargon se cachent parfois des concepts somme toute assez simples.

C’est un aspect de mon travail que j’adore : rendre facile des concepts qui a priori semblaient compliqués, voire insurmontables.

Alors, prêt(e) pour aller explorer les facettes mystérieuses de l’apocope ?

Allez, viens, je t’embarque avec moi et je t’explique tout en détail. Tu vas voir qu’au bout du compte, en catégorisant et en regroupant les mots similaires, c’est très simple. Et à la fin de l’article, tu trouveras des tableaux pour synthétiser les informations, ainsi qu’une infographie et des exercices corrigés pour t’entrainer.

apocope-espagnol-explorer

Commençons par une définition.

L’apocope : qu’est-ce que c’est ?

Derrière ce grand mot, se cache en réalité un phénomène phonologique simple, qui consiste en la perte d’une ou plusieurs lettres à la fin d’un mot, dans certaines situations.

Le mot « apocope » vient du grec « apokopê », un mot formé de « apo », qui indique la distance ou la séparation, et « kóptein », qui signifie « coupé ». C’est donc « l’action de retrancher » une terminaison à un mot. Pour résumer en termes simples, l’apocope consiste donc à couper la fin d’un mot, en fonction, notamment, de la nature du mot en question, et également du mot qui suit.

apocope-espagnol-couper-terminaison

Pourquoi ce phénomène se produit-il ?

Si l’on s’intéresse à l’évolution de la langue espagnole, on se rend compte que l’apocope commence toujours dans la langue orale. Lorsqu’on s’intéresse de près à l’évolution linguistique, ce type de réduction débute généralement par des phénomènes ponctuels favorisés par le confort articulaire. En effet, la langue tend toujours naturellement à se simplifier le plus possible et à rechercher la facilité.

Ainsi, selon les zones géographiques, les différents locuteurs, des apocopes apparaissent dans le langage parlé : par exemple, quand un hispanophone dit « pa » au lieu de « para » ; il effectue une apocope. Il existe ainsi une infinité de cas dans le langage oral. Certaines de ces apocopes finissent par se consolider et s’étendre de manière définitive à la grammaire académique. Dans l’espagnol actuel, plusieurs cas d’apocope se sont intégrés dans la grammaire.

Nous allons faire un tour d’horizon des principaux mots qui s’apocopent et voir de quelle manière ils fonctionnent.

Apocope en espagnol des mots en — O devant un nom masculin singulier.

Dans ce paragraphe, on trouve différentes catégories de mots. Leur point commun est de se terminer par la lettre -O. Il y a des:

  • adjectifs : BUENO et MALO
  • déterminants ou indéfinis : UNO, ALGUNO et NINGUNO
  • numéraux : PRIMERO TERCERO et POSTRERO
apocope-espagnol-mots-terminés-o

Ces mots perdent leur — O final et se réduisent en « buen » et « mal » « un », « algún », « ningún », « primer » y « tercer » lorsqu’ils sont suivis d’un nom masculin singulier.  

Par exemple, on dira « un buen momento » (un bon moment) ou « estoy de mal humor » (je suis de mauvaise humeur). Oui, oui, on dit bien « el humor » en espagnol pour parler de l’humeur 😊. Le mot est donc bien masculin, ce qui provoque l’apocope.

Attention : l’apocope ne se produit que lorsque ces mots précèdent un nom masculin singulier. Quand ce n’est pas le cas, ces adjectifs fonctionnent « normalement » c’est-à-dire qu’ils conservent leur forme entière et s’accordent en genre et en nombre.

Par exemple, « He comprado algunas chucherías. » (J’ai acheté quelques friandises), puisque le mot « chucherías » est féminin pluriel. De la même manière, on dira « son chicos buenos » (parce que l’adjectif est placé après le nom).

Le cas de «Grande» et «Cualquiera».

Ces deux adjectifs deviennent respectivement, « grand », et « cualquier » quand ils sont suivis d’un nom singulier, que celui-ci soit masculin ou féminin. Par exemple, on dira « Es un gran vino » (C’est un grand vin) ou « Puedes elegir cualquier cosa ». (Tu peux choisir n’importe quoi.)

Santo

« Santo » subit l’apocope devant les noms propres masculins singuliers (à l’exception de ceux qui commencent par Do —et To): On dira donc San Sebastián, ou San Andrés. Par contre, on gardera la forme complète pour santo Domingo ou santo Tomé. santo Toribio. Attention, pour les prénoms féminins et pour les noms communs, l’apocope ne se produit pas. C’est pour ça par exemple que l’on appelle le pape « el santo padre. »

Ciento

Ciento s’apocope en « cien » lorsqu’il est seul, devant un nom, ou devant un nombre qu’il multiplie. Par exemple, on dira « Cien mil personas » (cent mille personnes). Mais on dira « ciento veinte personas » (car 100 ne multiplie pas 20 : il s’agit de 120 personnes, donc 100 + 20).

Pour résumer ce que nous avons vu jusqu’ici sur l’apocope en espagnol :

apocope-espagnol-adjectifs

Expliqué comme ça, cela peut paraitre long et fastidieux à retenir. C’est pour ça que je t’ai préparé un tableau synthétique, qui te permettra de mémoriser l’essentiel en un coup d’œil.

L’apocope se produit dans les cas suivants :

ADJECTIFAPOCOPE
Devant un nom masculin singulier :
AlgunoAlgún
BuenoBuen
MaloMal
NingunoNingún
PrimeroPrimer
TerceroTercer
UnoUn
PostreroPostrer
Devant un nom singulier (masculin ou féminin)
CualquieraCualquier
GrandeGran
Devant n’importe quel nom et devant un nombre qu’il multiplie
CientoCien
Devant un nom de saint masculin (sauf ceux qui commencent par TO et DO)
SantoSan

Les lecteurs de cet article ont également beaucoup apprécié Différence entre hay, ahí et ay: comment ne plus jamais les confondre?

Et pour t’aider encore plus si, comme moi, tu as une mémoire visuelle, je t’ai concocté une petite infographie qui récapitule les principaux cas d’apocope en espagnol. Il te suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous pour la télécharger gratuitement. Comme on dit, une image vaut mille mots.

Il nous reste à prendre en considération l’apocope des adverbes. Rassure-toi, il n’y en a pas beaucoup.

Et l’apocope des adverbes, alors ?

Eh oui, l’apocope en espagnol ne concerne pas que les adjectifs ou les numéraux. Les adverbes aussi peuvent subir ce phénomène. C’est le cas de : « tanto », « cuánto », « mucho » et « recientemente », qui s’apocopent quand ils précèdent un adjectif, une préposition ou un autre adverbe. Pour ne pas te perturber avec de longs discours, je te propose un autre tableau synthétique qui résume bien les emplois possibles.

AdverbeApocopeExemple d’utilisation
tantotanNo seas tan duro con él: no lo hizo a propósito.
Ne sois pas si dur avec lui : il ne l’a pas fait exprès.
cuántocuán¡ No sabes cuán complicado es!
Tu ne sais pas à quel point c’est compliqué !
muchomuyAhora está muy de moda la comida japonesa.
Aujourd’hui, la nourriture japonaise est très à la mode.
recientementereciénMi camiseta está recién lavada.
Mon T-shirt est tout juste lavé.

Et voilà !

Maintenant, je te propose un petit quiz pour vérifier tes acquis!

Tu as bien compris comment fonctionne l’apocope en espagnol ?

Je te laisse m’écrire tes remarques et questions ou tes propres exemples en commentaires.⤵ Tu peux également retrouver d’autres contenus sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, n’hésite pas à le liker 👍, et à le partager sans modération ! 🙏 😘Et on se retrouve très prochainement à la découverte d’autres curiosités du monde hispanophone.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *