Apprendre les bases,  Méthodologie : se motiver et étudier

A1, A2, B1, B2, C1 ou C2 : quel est ton niveau CECRL en espagnol ?

Quel est ton niveau CECRL en espanol?

Souvent, on entend dire : « J’ai besoin d’un B2 pour valider mon diplôme ». Ou alors « Pour candidater à ce poste, il faut au moins un niveau A2 en espagnol ». Parfois encore, on nous dit « Pour m’accueillir dans cette université, ils me demandent un niveau B1 en espagnol ». Quand on n’est pas initié, ces lettres suivies de chiffres peuvent sembler assez obscures à comprendre. Et contrairement aux apparences, B1, B2 et autres ne sont ni des noms de permis de conduire ou des dénominations de cursus universitaires.

Les sigles A1, A2, B1, B2, C1 et C2 correspondent à des niveaux du CECRL. Il s’agit d’échelons de compétence linguistique déterminés par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL).

Et je suis d’accord avec toi, ce n’est pas facile de s’y retrouver. Et encore moins de s’attribuer un de ces niveaux.

Alors, si tu sais bien pourquoi tu apprends l’espagnol (si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à aller voir 10 bonnes raisons qui vont te motiver), je t’explique aujourd’hui comment savoir où tu te situes exactement dans le labyrinthe des niveaux de langue.

Qu’est-ce que c’est exactement le CECRL ?

Lancé en 2001, le CECRL est également souvent abrégé en CECR. Il s’applique évalue la maîtrise d’une langue par types de compétences et sous-compétences et par descripteurs pour chaque compétence ou sous-compétences. Ces descripteurs établissent une maîtrise progressive de chaque compétence, qui est repérée sur une échelle à 6 niveaux (A1, A2, B1, B2, C1 C2).

Le problème auquel on est souvent confronté lorsque l’on s’intéresse de près à ce document, c’est qu’il est tellement précis et élaboré qu’on a parfois du mal à s’y retrouver et à déterminer où on en est vraiment.

Dans cet article, je vais te présenter les grandes lignes des niveaux du cadre européen, de manière volontairement synthétique. L’idée est qu’après avoir lu cet article, tu saches à peu près te situer.

niveaux-CECRL-se-situer

A1 : niveau introductif, ou de découverte.

Ce sont les tout premiers pas dans l’apprentissage de l’espagnol. On y apprend les bases les plus élémentaires de la langue. À cet échelon du CECRL, le locuteur est censé être capable d’interagir avec d’autres personnes qui fournissent un effort pour parler lentement et clairement. En aucun cas il ne s’agit de tenir un rythme naturel de conversation.

Tu as le niveau A1 si tu es capable de mener des conversations très basiques comme te présenter, poser et répondre à des questions sur tes données personnelles (nom, lieu de résidence, loisirs, famille).

Le vocabulaire est basique, et se limite à du vocabulaire purement quotidien : les animaux domestiques, les parties de la maison, la nourriture, quelques parties du corps…

niveaux-CECRL-A1-débutant

A2 : niveau élémentaire

À ce degré, tu commences à développer un peu les structures grammaticales et les compétences de communication  introduites au niveau A1.

Lorsque tu atteins le niveau A2, tu es capable de décrire dans le présent et dans le passé des aspects simples de ton environnement immédiat. Tu sais évoquer la famille, les loisirs, les achats, le travail, l’orientation dans l’espace, la vie pratique du quotidien… En résumé, tu es capable communiquer de manière simple et de mener à bien des échanges d’informations basiques, simples et directs.

B1 : niveau seuil du CECRL

Clairement, ici on passe un cap ! On s’approche du « niveau moyen » que les recruteurs retrouvent couramment dans de nombreux CV.

Tu peux considérer que tu as un niveau B1 si tu es capable de tenir une conversation avec des locuteurs natifs dans la plupart des situations de la vie quotidienne (travail, école, restaurant). Tu commences également à maîtriser du vocabulaire abstrait. Par exemple, tu peux parler simplement et sommairement de rêves, d’ambitions et d’espoirs pour l’avenir. Tu domines aussi suffisamment la langue espagnole pour décrire tes expériences ou évoquer des événements qui te sont arrivés dans le passé. Enfin, tu es capable de décrire tes objectifs et tes projets, de justifier tes idées, de peser le pour et le contre

Niveau B2 du CECRL  : utilisateur indépendant

C’est l’échelon moyen-élevé.

Si tu es capable de comprendre et de produire des textes complexes sur des sujets spécifiques, le tout avec un certain degré d’abstraction, tu as probablement atteint le niveau B2. Les compétences qui y sont liées sont notamment : écrire une lettre de motivation, critiquer un film, une émission de télé ou de radio, ou un livre. Il peut s’agir également de rédiger un essai sur un problème (par exemple, évoquer de façon précise de ton mode de vie, ton alimentation, ou ton environnement).

Avec un niveau B2, tu commences à ressentir de l’aisance, et tu peux faire preuve de spontanéité. Malgré tout, tu peux commettre quelques erreurs, sans qu’elles fassent obstacle à la compréhension pour ton interlocuteur. Tu peux exprimer des opinions et des points de vue, et argumenter de manière approfondie sur les sujets que tu connais bien. Bref, tu es autonome et opérationnel.

Niveau C1 du CECRL  : utilisateur expérimenté

Avec un niveau C, tu entres dans la catégorie la plus élevée du CECRL. Tu te situes dans une vraie maîtrise de la langue.

À ce niveau, tu es non seulement capable de comprendre des textes longs complexes, tu en perçois aussi les nuances, notamment toute la partie implicite. Tu peux produire des textes bien structurés et détaillés, et de t’exprimer avec aisance et spontanéité quelle que soit la situation.

Tu disposes d’un lexique varié et nuancé dans tous les domaines (personnel et familial, professionnel, académique), et tu manies les expressions idiomatiques. Le tout, avec très peu d’erreurs.

niveaux-CECRL-C2-bilingue


Niveau C2 du CECRL : niveau maîtrise

Avec le C2, nous atteignons le sommet de la pyramide : c’est le niveau le plus élevé du CECRL. Lorsque tu as un niveau C2, ta façon de parler est comparable à celle d’un natif (même si l’on peut deviner que l’espagnol n’est pas ta langue maternelle).

À ce niveau, ta prononciation est presque parfaite, et tu ne commets que très peu d’erreurs, qui passent parfois même inaperçues. En réalité, tu t’exprimes très couramment de manière spontanée en utilisant un langage varié. Tu utilises même parfois des régionalismes, et tu manies les différents registres de la langue sans difficulté.

En outre, tu comprends sans souci les conversations entre les natifs hispanophones, tout comme la radio, la télé… Tu peux également lire toutes sortes de textes sans que la langue soit un obstacle à une compréhension correcte et exhaustive.

Alors, tu t’y retrouves mieux dans les niveaux du CECRL, maintenant ?

niveaux-CECRL-progression-A1-A2-B1-B2-C1-C2

Quel est ton objectif en espagnol ? Évidemment, atteindre le niveau C2 ne se fait pas en un jour, ni même en quelques semaines. Cela demande beaucoup d’efforts, de persévérance, de pratique, etc. Même les niveaux précédents demandent beaucoup de travail. Ils sont certes plus abordables, mais chacun d’entre eux réserve son lot d’efforts et d’obstacles. Pour autant, tu peux progresser, quel que soit ton niveau de départ.

Alors, pour commencer, détermine le niveau que tu veux atteindre. Essaie de mettre en place une stratégie. Découpe ton parcours en étapes et élabore ton plan de route. En plus de la grammaire, de la conjugaison et du vocabulaire, tu peux considérablement t’améliorer en appliquant quelques astuces. Par exemple, en lisant, en écoutant de la musique et en utilisant les ressources fournies par Internet (comme ce blog 😊)

Si tu es dans la démarche de progresser en espagnol, je te conseille de visiter la page Facebook du Blog, ou de passer sur la page Instagram. Ces deux ressources regorgent de contenus gratuits et synthétiques pour apprendre et pratiquer l’espagnol. Tu y retrouveras aussi des conseils de motivation, de challenges…

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, n’hésite pas à le liker 👍, et à le partager sans modération ! 🙏 😘

Et on se retrouve très prochainement à la découverte des curiosités du monde hispanophone.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.