SMS-EN-ESPAGNOL
culture,  Vie en espagne,  Vocabulaire

Comprendre le langage et les abréviations des SMS en espagnol

« Hla Ktl –  Sbs dnd sta la ksa de Paco, xfa ? voy a su fiesta mñn. Bss hl».

 Tu ne l’as peut-être pas perçu tout de suite, mais ce message est bien rédigé en espagnol ! Si tu es un habitué des textos, tu sais qu’en français, on a recours à de nombreuses abréviations lorsqu’on rédige ces petits messages. La langue que l’on emploie lorsqu’on envoie un message par téléphone est fortement déformée par rapport à la langue académique que l’on utilise pour les autres écrits. Eh bien, pour les SMS en espagnol, c’est la même chose !

sms-en-espagnol

Donc si tu veux communiquer régulièrement avec les natifs, il est important pour toi de connaitre les abréviations pour ne pas se sentir perdu en lisant leurs SMS en espagnol. Malheureusement, il n’y a pas de règles bien établies pour rédiger des messages en espagnol. Malgré tout, il y a quelques généralités à savoir, et des abréviations fréquentes à retenir. Dans cet article, tu vas découvrir les grandes règles à connaitre pour communiquer par messages en espagnol ; je te présenterai aussi dix abréviations indispensables à connaitre pour comprendre les SMS en espagnol que tu pourrais recevoir.

C’est parti !

Les généralités à connaitre pour comprendre les SMS en espagnol.

Dans de nombreux mots, les voyelles disparaissent presque complètement. Ainsi, le mot « bastante » (assez) sera retranscrit en « Bstnt », « dónde » devient « dnd », ou encore « mañana » s’écrira « mñn ». Cela marche également avec les verbes conjugués. Ainsi, « sabes » deviendra « sbs ».

Les accents aussi disparaissent, tout comme une bonne partie de la ponctuation (en particulier les « ¿ » et les « ¡ »).

La langue est considérablement simplifiée : par exemple, la syllabe « ca » est remplacée par la lettre K. Ainsi, on n’écrira pas « casa », mais « ksa ». Dans la même idée, « qué » ou « que » se transforment simplement en « q ». Par exemple, on écrira « q pasa » pour retranscrire « ¿ Qué pasa ? ». Un autre exemple : la préposition « de » sera parfois juste rendue par la lettre « d ».

Toujours dans l’idée de gagner du temps, la syllabe « es » en début de mot est substituée par la lettre « S ». Ainsi, si tu veux écrire « estar », on te comprendra si tu enlèves le « E » initial (cela donne donc « star »).

Enfin, pour raccourcir, les syllabes correspondant à un chiffre sont retranscrites numériquement. Par exemple, on marquera « salu2 » pour « saludos » (salutations), ou « es3 » pour « estrés » (stress).

Ces particularités peuvent se cumuler. Par exemple, « espero » (j’espère) s’écrira « spro » : le « es » initial se transcrit « s », puis on enlève les voyelles sauf la finale. Ou alors, « cabeza » sera écrit « kbza ».

Avec ces quelques règles, tu peux arriver à déchiffrer une partie de mon message d’exemple ci-dessus. Mais cela ne te suffira pas. Pour bien le comprendre, il faudrait aussi que tu connaisses les abréviations utilisées dans les SMS en espagnol. Je t’en propose 10 ci-dessous, qui sont les plus courantes. Attention toutefois à ne pas en abuser et à bien choisir le contexte : il s’agit d’un mode de communication très informel. Il faudra donc éviter lors d’échanges professionnels ou un peu formels.

sms-en-espagnol-contexte

1. Hla

On commence par le début. Comme dans la vraie vie, on commence souvent son SMS par une formule de salutation. La plus courante, dans les SMS en espagnol, est : « hl ». Il s’agit d’une abréviation facile à retenir. En effet, « hl » signifie « hola ». Comme beaucoup d’autres mots abrégés, on lui a simplement enlevé les voyelles ! Attention, il faut être très vigilant et ne pas confondre cette formule avec la suivante !

2. Hl/Hlgo

Cette formule est très ressemblante à la précédente, et pourtant, elle est presque opposée. Ici, « hl » ou « hlgo » sont l’abréviation de « hasta luego », qui veut dire « à plus tard ». Ici, la compréhension est un peu plus difficile, car on ne s’est pas contenté d’enlever les voyelles. On a également collé les deux mots ensemble, ce qui corse un peu plus la difficulté au niveau de la compréhension.

3. Ktl/qtl

En suivant le même principe, à l’ouverture de ton message, après avoir salué ton interlocuteur, tu peux choisir indifféremment « Ktl » ou « Qtl » pour continuer. Les deux sont l’abréviation de la formule « ¿ Qué tal ? », qui se traduira en français par la question « Ça va ? ».

4. Xfa

On complique encore d’un cran avec l’abréviation «xfa ». Dans le langage courant, « por favor » (« s’il te plait/s’il vous plait ») est souvent abrégé en « por fa ». Et en langage SMS, on replace « por »  par « x ». (Comme quand on fait une multiplication : 2 X 3 se dit dos por tres.).

Tu l’auras compris, « xfa » est donc l’abréviation de « s’il te plait ».

5.Ad+

Sur le principe des chiffres qui remplacent une syllabe, on peut aussi utiliser des signes numériques. Un des exemples les plus courants est « ad+ », qui traduit « además » (de plus)

6 et 7. Tqm et npn

En parlant d’accoler des mots, « tqm » et « npn » font encore mieux : en effet, ils agglomèrent trois mots ! « Tqm » est l’abréviation de « te quiero mucho » (je t’aime beaucoup) et « npn » signifie « no pasa nada » (ce n’est pas grave). Ce ne sont que 2 exemples qui apparaissent fréquemment dans les SMS en espagnol, mais il en existe bien d’autres sur le même modèle.

8. Dps

Parfois également, on enlève plus que les voyelles. Par exemple, si on t’écrit « dps », ton interlocuteur n’est pas en train d’évoquer, comme en français, un « Dispositif prévisionnel de secours ». C’est bien plus simple que cela : il s’agit du mot « después » (après) auquel on a enlevé non seulement ses voyelles, mais aussi son « s » interne.

9. Tb/tpc

« tb » n’est pas l’abréviation de « très bien », contrairement à ce que croient de nombreux francophones. C’est le mot « también » (aussi), dont on n’a gardé que l’initiale de chaque syllabe. Son antonyme « tampoco » (non plus) suivra la même règle et s’abrègera en « tpc ».

10. Bss😘

Si tu écris à quelqu’un de proche, tu pourras terminer ton message par « bss » qui veut dire « besos » (bises).

sms-en-espagnol-langage

Si cet article t’intéresse, tu aimeras également Quelles consonnes doubler en espagnol et quand les doubler?

Bonus

Pour rédiger cet article, j’ai choisi les mots que me semblaient les plus représentatifs. L’idée était que tu comprennes le principe, sans te saturer d’informations. Mais si tu veux aller plus loin, et approfondir le sujet, je te laisse un petit tableau avec d’autres exemples courants.

D ndDe nadaDe rien
mvlmóvilportable
nvNos vemosA plus tard
pcopocopeu
xdonperdónpardon
msjmensajemessage
srtsuerteChance/bonne chance
klsclasecours
Q qrs¿ Qué quieres, ?Que veux-tu ?
cdocuandoquand
100presiempretoujours
asdcAl salir de claseAprès les cours
bbrbeberboire
D2dedosdoigts
kntmcuéntameraconte

Il en existe des dizaines d’autres et c’est un langage en perpétuelle évolution. A toi de le prendre comme un jeu, et de déchiffrer les rébus qu’on t’envoie.

Alors, tu as pu déchiffrer mon message au début de cet article ?

J’espère que oui ! Si c’est le cas, donne-moi la réponse en commentaires 😊 Tu peux aussi m’écrire dans une phrase en utilisant une ou plusieurs de ces abréviations. J’ai hâte de te lire et de te répondre !

Tu peux également retrouver d’autres contenus sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, n’hésite pas à le liker 👍, et à le partager sans modération ! 🙏 😘

Et on se retrouve très prochainement avec d’autres contenus pour progresser facilement en espagnol depuis chez toi. En attendant, n’oublie pas de passer à l’action et de pratiquer ! 

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

12 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.