Apprendre les bases,  Méthodologie : se motiver et étudier

Loi de Pareto en espagnol : LE secret pour gagner des heures dans ton apprentissage.

Tu as décidé de faire tout ce que tu peux pour apprendre l’espagnol. Tu y mets du cœur, et beaucoup d’efforts. Listes de vocabulaire, fiches qui récapitulent TOoouuUTES les conjugaisons, des leçons de grammaire de A à Z…

Eh bien, laisse-moi te dire que ça ne sert à rien !

« Quoi ? !? »

Oui, oui, tu as bien entendu, ça ne sert à rien. Ou plutôt, c’est comme si tu essayais de vider le contenu d’un lac à la petite cuillère !

Je t’entends d’ici : « Comment ça ? Je multiplie les efforts, et ça ne va encore pas ? Elle est folle ! Et puis c’est très bizarre de dire ça pour une prof ! »

Et je comprends ton ressenti. Mais ne pars pas tout de suite, je vais t’expliquer !

C’est très bien de faire des efforts, mais c’est encore mieux s’ils sont utiles !

Par exemple, la langue espagnole compte des milliers de mots. Quand on débute, c’est facile de se sentir effrayé par l’effort que ça représente, de retenir tout ça ! D’autant plus que même les locuteurs natifs n’en utilisent qu’une fraction au quotidien.

Eh oui ! Souviens-toi ! Je t’expliquais ici que les 100 mots les plus courants en espagnol correspondent à 50 % des conversations quotidiennes. Et avec seulement 1 000 mots, 89 % des échanges courants sont déjà couverts !

loi-pareto-espagnol-8020-liste

Et c’est le problème de la plupart des méthodes : que ce soit l’enseignement classique, les manuels, ou même les applications de langues « faciles ». On apprend, liste après liste, les noms des animaux (TOUS les animaux), des aliments (TOUS les aliments), de la maison (TOUS les meubles imaginables) etc. Mais bon, si toi tu utilises l’espagnol pour communiquer dans des réunions de travail, il y a de fortes chances que cela ne te serve à rien… À l’inverse, commencer par mémoriser le lexique du matériel informatique et les mots utiles pour mener une réunion de travail en espagnol si tu apprends cette langue pour voyager en Amérique Latine, c’est aussi parfaitement inutile

Alors, au départ, je te propose de gagner un temps et une énergie folle dans ton apprentissage en appliquent la loi de Pareto (aussi connue sous le nom 80/20).

Les lecteurs de cet article apprécient également Les 100 mots les plus courants en espagnol : astuces pour les apprendre rapidement et ne plus jamais les oublier.

Qu’est-ce que c’est, la loi de Pareto (ou le 80/20) ?

La loi de Pareto, également connue sous le nom de règle 80-20, explique 20 % des efforts réalisée produisent 80 % des résultats. En d’autres termes, pour être efficace, il faut que tu concentres tes efforts ce qui est le plus important pour obtenir le résultat escompté. C’est valable dans tous les domaines.

  • Par exemple, dans une entreprise, 20 % des clients représentent 80 % du chiffre d’Affaires.
  •  Ou dans un domaine plus personnel, tu utilises 20 % des habits de ton armoire 80 % du temps.
  • 20 % de ta journée t’apporte 80 % de tes résultats

Bref, on retrouve toujours ce même ratio 20/80.

loi-pareto-espagnol-2080

Et comment appliquer la loi de Pareto à l’apprentissage de l’espagnol ?

Eh bien, c’est très simple. Il faut prendre en compte que

  • dans 80 % des cas, tu utiliseras 20 % du vocabulaire existant.
  • De la même manière, 20 % des temps verbaux seront employés dans 80 % des cas. 
  • Et également, 20 % des règles de grammaire seront suffisantes pour t’exprimer dans 80 % des cas. 

Tu as compris l’idée ?

OK, mais concrètement, comment appliquer la loi de Pareto à l’apprentissage de l’espagnol ? Pas d’inquiétude, je t’explique tout, étape par étape.

Le vocabulaire espagnol de base : retenir les mots vraiment utiles

Je te le disais déjà ici, pour ce qui est du vocabulaire, il ne faut pas confondre vocabulaire basique (c’est-à-dire des mots simples, comme le lexique des couleurs, des animaux…) et vocabulaire de base (à savoir les termes les plus couramment utilisés dans la vie de tous les jours). Tu l’auras compris, c’est sur ce dernier qu’il faut te concentrer.

Et dans le cadre de la loi de Pareto en espagnol, étudier en boucle des listes de vocabulaire n’est donc pas utile. Au contraire, je te conseille de repérer intuitivement les mots courants dont TU auras vraiment besoin. Imagine les situations auxquelles du seras confronté en espagnol, et liste les mots qui te seront utiles. Tu verras que cela n’a pas grand-chose à voir avec les listes toutes faites que tu peux trouver dans les livres ou les applis traditionnellement proposées. 

Je te conseille de noter tous ces mots dans un carnet, et d’essayer de constituer des phrases entières pour mieux les retenir. Et n’attends surtout pas pour passer à la pratique : tu seras étonné par les conversations intéressantes qui tu pourras mener, même avec un vocabulaire restreint. Bien entendu, au fur et à mesure de tes progrès, il faudra compléter ton vocabulaire pour pouvoir exprimer tes idées avec plus de précision.

Grammaire espagnole : se focaliser sur l’essentiel

Pour la grammaire, même combat ! Dans un premier temps, on oublie les règles complexes et alambiquées, avec de multiples exceptions ou les concepts avancés et leur jargon compliqué. Alors, laisse de côté la grammaire académique, et concentre-toi sur le fait de te faire comprendre.

Je sais, ce conseil est contre-intuitif, surtout lorsqu’il est dispensé par une enseignante… Pourtant, je te recommande de ne pas chercher à tout comprendre et expliquer dès le départ. En effet, il faut s’adapter à l’objectif. Autant il est important de potasser la grammaire et de connaitre le fonctionnement de la langue en profondeur si on cherche à certifier un niveau avancé, ou à enseigner la langue, autant il est absolument inutile quand on veut simplement communiquer dans un espagnol basique du quotidien.

loi-pareto-8020-parler-espagnol

Auras-tu vraiment besoin de maitriser complètement les règles de morphosyntaxe et de grammaire avancée pour demander ton chemin, pou passer commande dans un bar ?

La réponse est non !

Et mieux vaut consacrer ton énergie à autre chose dans un premier temps.

Et la conjugaison espagnole, alors ?

En espagnol, la conjugaison, c’est la partie la plus ardue et décourageante. Il y a tout un tas de règles et d’irréguliers, avec des irréguliers classables, et d’autres, non ! Une vraie prise de tête !

Alors, pour simplifier tout ça, je te conseille de lâcher prise, et d’être pragmatique. En effet, la loi de Pareto s’applique ici aussi. Et ce sont les mêmes 20 % des temps verbaux qui sont utilisés dans 80 % des cas.

Pour commencer, il te suffira selon moi de te concentrer sur les 3 temps essentiels : le présent de l’indicatif, bien sûr, qui te servira à la fois pour parler du présent et du futur (avec le verbe « ir » [aller] conjugué au présent+ l’infinitif). C’est très proche du français, et pratique quand on débute.

Ensuite, pour parler au passé, je te conseille de te focaliser sur le passé simple (pretérito indefinido). En espagnol, on n’emploie presque pas le passé composé (pretérito perfecto). Tu peux donc l’oublier pour l’instant. Et le passé simple a aussi valeur d’antériorité, donc c’est LE temps à apprendre en premier lieu. J’y consacrerai d’ailleurs un article prochainement.

Et si tu es déjà au point sur ces deux temps, tu peux aller creuser du côté du subjonctif. Ce temps va te permettre de ne pas provoquer de grosses erreurs de compréhension ou d’expression. Si ça t’intéresse, tu peux lire l’article Le subjonctif en espagnol : quand et comment l’utiliser ?

En espagnol, dans 80 % des cas, un de ces 3 temps est utilisé. Il s’agit donc de te concentrer dessus en priorité, pour pouvoir t’exprimer le plus vite possible.

loi-pareto-espagnol-progres

Si tu appliques la loi de Pareto en espagnol, tu seras surpris par la rapidité de tes résultats.

En conclusion : dans un premier temps, je te conseille d’être très sélectif, et de n’apprendre que ce qui te sera vraiment utile en espagnol. À bas le perfectionnisme ! En appliquant la loi de Pareto en espagnol et ce système 20/80, tu atteindras rapidement un bon niveau, qui te permettra de te débrouiller au quotidien, et de comprendre la plupart des échanges.

Ce n’est que dans un second temps, si tu en as besoin, que tu pourras parfaire ton niveau en allant explorer plus en détail la langue… Cela te demandera bien plus de temps et d’énergie, mais peu importe, car tu seras déjà à même de te débrouiller dans beaucoup de situations courantes !

Et si tu veux apprendre facilement sans règle compliquées, je te propose plein de contenus en images sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, n’hésite pas à le liker 👍 , et à le partager sans modération ! 🙏 😘

Et on se retrouve très prochainement avec d’autres contenus pour progresser facilement en espagnol depuis chez toi. En attendant, n’oublie pas de passer à l’action et de pratiquer !

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.