apprendre-langue-etrangere-retraite-senior
Apprendre les bases,  Méthodologie : se motiver et étudier,  Voyager

Apprendre une langue étrangère au moment de la retraite : une aubaine pour les séniors

Aujourd’hui, je vous propose un article invité. Bonjour Senior nous parle de l’intérêt d’apprendre une nouvelle langue quand on est senior. Bonjour senior est un portail d’information et de comparaison dédié aux seniors et aux aidants. Il s’agit d’une plateforme qui propose de l’actualité, des guides pratiques et des solutions pour bien vieillir à son domicile ou en établissement d’hébergement. 

Quand on pense « apprentissage », on associe ce terme, à la jeunesse. Or, de plus en plus de personnes âgées s’inscrivent dans des parcours d’initiation à de nouveaux savoirs via les universités inter âge. En outre, plus de 30% des utilisateurs d’application de cours en ligne ont entre 65 et 74 ans ! En effet, quoi de mieux que la retraite pour occuper son temps à développer de nouvelles compétences, d’élargir ses connaissances et continuer à s’approprier le monde. Par ailleurs, l’apprentissage des langues étrangères a le vent en poupe chez les retraités. Un choix bénéfique à bien des égards pour nos aînés.

apprendre-nouvelle-langue-senior

Apprentissage d’une langue étrangère, des plus-values pour nos grands-parents.

Les professeurs en langue étrangère l’affirment : on peut apprendre à tout âge. Et si avoir des bases scolaires est un plus, cet avantage est largement compensé par l’expérience, la motivation, l’assiduité des séniors et leur application dans les révisions. Un engouement qui prend naissance dans le désir de voyager hors de France, ou pour retrouver ses racines, mais aussi pour dialoguer avec les petits enfants qui vivent à l’étranger.

Les personnes ayant lu cet article ont également apprécié « Apprendre une langue étrangère: 10 bonnes raisons qui vont vous motiver!« 

À côté de ces motivations, d’autres bénéfices sont à l’œuvre dans cet apprentissage.

En effet, apprendre une nouvelle langue développe la mémoire. Des études* ont démontré que ce type de stimulation intellectuelle entretient les capacités cognitives et évite leurs déclins. C’est aussi un moyen de lutter contre l’isolement et de développer des liens sociaux, car cette pratique nécessite des échanges entre apprenants ou d’autres personnes qui parlent la langue. Se l’approprier, c’est s’ouvrir aux autres, à une autre culture, et cela contribue au développement personnel qui augmente l’estime de soi. De bénéfices collatéraux non négligeables à l’entrée dans le troisième âge.

Plusieurs méthodes d’apprentissage existent et offrent un choix intéressant selon ses possibilités et ses désirs : des méthodes en lignes avec des supports papiers ou CD (applications, sites), des cours particuliers ou collectifs, des formations universitaires ou/associatives, et aussi l’organisation de voyages linguistiques pour séniors.

Quelques astuces

Pour se lancer dans l’apprentissage d’une langue étrangère, il est conseillé de :

  • s’équiper (dictionnaire, ressources numériques…)
  • pratiquer la langue autant qu’on le peut,
  • s’entourer d’éléments culturels du pays (films, livres, musique…) que l’on peut trouver en ligne ou en boutique.

Et puis, si vous désirez voyager à l’étranger de manière plus autonome, il est important de choisir une des langues les plus utilisées dans le monde; l’anglais et l’espagnol sont vivement recommandés.

Voyager dans le monde et pourquoi pas, vivre à l’étranger. 

Les personnes âgées voyagent de plus en plus. Elles souhaitent compter sur elles-mêmes pour communiquer avec les Autochtones et découvrir leur culture. Nos aînés choisissent des destinations où le climat est agréable (Espagne, Portugal, Maroc…) et où le coût de la vie est plus favorable.

Certains, d’ailleurs, s’y installent pour leur retraite. On compte, aujourd’hui, plus de 600 000 retraités vivant à l’étranger. Une décision largement facilitée par les moyens de communication numérique qui assurent le lien avec la famille, ainsi que la possibilité de percevoir ses allocations hors de France. Pour cela, il faut prouver que l’on est toujours vivant, et cela se fait par l’intermédiaire d’un certificat de vie à fournir à la caisse de retraite. Une démarche qui est, désormais, simple et dématérialisée. Il suffit de se connecter sur les sites de l’assurance retraite, de l’Agirc-Arrco ou de la Caisse des dépôts ou sur le portail info-retraite.fr., puis de télécharger le certificat prérempli que l’on peut envoyer en ligne ou par courrier postal.

etudier-nouvelle-langue-senior

En résumé pour apprendre une langue étrangère quand on est senior.

Apprendre une langue étrangère est enrichissant. Non seulement, cela nous ouvre au monde et nous apporte une réalité augmentée, mais cet apprentissage fait aussi l’objet de nombreux projets de vie ou de voyages, qui, s’ils forment la jeunesse, entretiennent aussi celle de nos aînés.

Connaissais-tu les informations contenues dans cet article? Qu’en penses-tu? Tu crois qu’il est intéressant d’apprendre une nouvelle langue quand on est senior? N’hésite pas à réagir en commentaires, j’ai hâte de lire ton avis! ⤵. Tu peux également retrouver d’autres contenus sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, n’hésite pas à le liker 👍 , et à le partager sans modération ! 🙏 😘 »

(*). Annals of Neurology (In Press) via Eurekalert (AAAS) Speaking 2 languages benefits the aging brain

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *