Illustration-expression-comerse-el-coco
Challenge expressions idiomatiques,  Vocabulaire

L’expression Comerse el coco

Aujourd’hui, dans le cadre de mon challenge pour parler comme un natif, nous allons découvrir une locution que j’adore. J’aime beaucoup sa sonorité, et je la trouve drôle. Il s’agit de l’expression Comerse el coco.

On l’utilise régulièrement en espagnol, même si au vu de son sens, on ne l’emploie pas quotidiennement non plus. Vous verrez qu’elle s’avère utile, et que de temps à autre, et qu’il est possible de l’utiliser dans différents contextes.

L’expression Comerse el coco appartient au registre familier. Il est donc déconseillé de l’employer dans un contexte formel, comme lors d’une réunion de travail ou dans une circonstance solennelle. On a généralement recours à cette entre amis, en famille ou avec des connaissances. Dans tous les cas, elle est bien plus adaptée aux situations informelles, même si elle n’est absolument pas grossière (et encore moins offensante).

Il existe des alternatives qui signifient la même chose, mais que vous pouvez utiliser dans un contexte formel. Je vous en ferai découvrir quelques-unes en fin d’article. Pour l’instant, comme presque toujours, nous allons décomposer l’expression mot à mot, puis nous en expliquerons le sens. Nous verrons ensuite des exemples en contexte, pour vous aider à bien mémoriser l’expression. Nous terminerons en évoquant les variations possibles à cette locution.

Le sens des mots qui composent l’expression Comerse el coco

L’expression Comerse el coco est composée de trois mots.

Comerse

Comerse est le verbe « comer » (manger), à la forme pronominale. On utilise la forme pronominale du verbe lorsque c’est le sujet lui-même qui effectue l’action du verbe.

Comme vous pourrez le remarquer, si en français on met le pronom devant le verbe (par exemple se lever, se doucher…), en espagnol ce n’est pas le cas. À l’infinitif (et également à l’impératif et au gérondif), le pronom vient se coller à la fin du verbe. C’est ce que l’on appelle l’enclise.

Aux autres temps, en revanche, le pronom se place devant le verbe, comme en français. Pour utiliser le verbe à la forme pronominale, il suffit de décliner la liste de pronoms réfléchis selon la personne à laquelle est conjugué le verbe, suivant le tableau ci-dessous :  

PersonnePronom personnel sujetPronom réfléchi
1ère du singulierYoMe
2ème du singulierTe
3ème du singulierÉl, ella, ustedSe
1ère du plurielNosotros, nosotrasNos
2ème du plurielVosotros, vosotrasOs
3ème du plurielEllos, ellas, ustedesSe
Tableau de correspondance : Pronoms personnels sujet- pronoms réfléchis

Pour revenir à notre expression, elle peut être utilisée avec ou sans le pronom réfléchi. En d’autres termes, on peut dire Comerse el coco ou Comer el coco. Mais dans ce cas, le sens change. Nous y reviendrons un peu plus tard. Pour l’instant, continuons à analyser les mots qui constituent l’expression Comerse el coco.

El

Le deuxième mot de la locution est « el ». C’est un mot que vous connaissez déjà très bien, c’est l’article défini masculin singulier.

Coco

Le dernier mot de l’expression Comerse el coco est « coco ». Un coco, en espagnol, c’est une noix de coco. Vous savez, ce fruit tropical qui pousse sur les cocotiers. Un gros fruit brun, ovale, de 15 cm environ. Son écorce épaisse est recouverte de sortes de filaments ressemblant à des poils. À l’intérieur, la pulpe blanche se mange et est également utilisée pour réaliser des desserts et des gâteaux. Le lait et l’eau de coco sont aussi très appréciés.

expression-comerse-el-coco

Si l’on reprend et traduit littéralement les mots qui composent notre expression, on obtient « Se manger la noix de coco ». Encore une fois, nous avons là une expression très imagée, mais absolument pas transparente.

Que signifie vraiment l’expression Comerse el coco ?

La locution est assez imagée : vous aurez beau essayer de mordre dans une noix de coco, et de la dévorer, vous n’y arriverez pas sans outil. Au mieux, vous n’irez nulle part, et au pire, vous finirez par vous casser les dents.

Et c’est là finalement le vrai sens de cette phrase. Cela signifie passer beaucoup de temps à réfléchir et à s’inquiéter de quelque chose, au point de ne parvenir à prendre aucune décision. La signification de l’expression est différente du sens littéral. Si vous pensez continuellement à un problème que vous sans arriver à vous en détacher, vous pouvez utiliser l’expression Comerse el coco.

inquietexpression-comerse-el-coco

Dans cette expression, la noix de coco est employée comme synonyme de tête. C’est assez fréquent en espagnol, dans un contexte informel. Si, par exemple, vous déclarez : « Me duele el coco » (littéralement : ma noix de coco me fait mal), cela signifie en réalité que vous avez mal à la tête.

Donc, si vous déclarez : « Me estoy comiendo el coco », cela indique que vous réfléchissez trop à un sujet, au point de devenir fou. Si l’on essaie de traduire cela en français, on peut utiliser les formules « s’en faire », ou dans un registre plus familier « se prendre la tête », et presque « devenir fou ».

Un exemple en contexte de l’utilisation de l’expression Comerse el coco

Pour bien fixer cette expression dans votre esprit, prenons un exemple en contexte. Comme je vous l’explique souvent, cela aide vraiment à connecter les concepts entre eux et à mémoriser le vocabulaire à long terme.

Ainsi, imaginons que vous ayez des soucis financiers. Vous ne parvenez pas à gérer votre budget correctement, et vous manquez d’argent pour payer vos factures. Évidemment, cela vous préoccupe. Vous ne pensez plus qu’à ça, et cela occupe tout votre esprit, au point que vous n’arrivez plus à penser à autre chose. Parfois, même, lorsque vous êtes avec des amis, vous perdez le fil de la conversation, et vous êtes totalement absorbé par vos propres pensées. Alors, au bout d’un moment, vos amis vous font remarquer que vous avez l’air ailleurs, et vous demandent pourquoi vous ne suivez pas la discussion.

Vous pouvez leur répondre : « Lo siento. Tengo problemas y estoy comiéndome el coco. » (Je suis désolé. J’ai des soucis et ça me prend la tête ».

Que signifie « Comer el coco » sans le pronom « se » ?

Comme je vous le disais un peu plus haut, notez que le pronom réfléchi « se » a toute son importance. En effet, si dans cette expression nous n’utilisons pas la forme pronominale du verbe, l’expression change de sens.

Comer el coco est une locution employée lorsque quelqu’un essaie de convaincre une autre personne de faire quelque chose, ou de prendre une certaine décision. On pourrait donc la traduire par « agacer quelqu’un » ou « prendre la tête à quelqu’un »…

Revenons à notre exemple précédent, et complétons-le. Vous êtes toujours avec vos amis. Ils vous voient de plus en plus absorbé par votre difficulté et vous demandent des précisions. Vous leur avouez alors que vous avez des soucis d’argent, et que cela vous empêche de penser à autre chose.

Ils peuvent alors essayer de vous aider. Ils commencent à vous proposer des idées pour vous sortir de votre situation problématique. Chacun y va de son petit conseil, et essaie de vous convaincre que son idée est la meilleure. Ils sont pleins de bonnes intentions, mais finalement, vous vous sentez encore plus confus, et un peu sous pression.

Finalement, vous préférez qu’ils vous laissent réfléchir seul, au lieu de vous imposer leurs solutions. Car vous avez l’impression que leurs avis rajoutent à votre confusion. À un moment donné de la conversation, vous pourrez dire : « No me comáis el coco ». [Laissez-moi tranquille/arrêtez de me prendre la tête.]

Autres expressions similaires

En espagnol, il existe aussi d’autres formules dont le sens est identique à Comerse el coco.

Par exemple, dans le registre informel, il existe « Comerse el tarro », ou « estar rayado ». Si l’on veut recourir à un registre plus formel, on peut alors utiliser « Darle vueltas a la cabeza » [littéralement, faire des tours dans sa tête].

Voilà pour aujourd’hui! J’espère que toutes ces expressions vous seront utiles. Normalement, elles vous aideront à progresser, et à utiliser un espagnol de celui des natifs. Vous savez déjà que vous pouvez me laisser un commentaire ici même, ou alors sur la page Facebook du Blog

Je vous dis à bientôt pour de nouveaux contenus à la découverte des curiosités du monde hispanophone. Et en attendant, surtout, ¡no os comáis el coco ! 😉

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *