zen-et-productif
Méthodologie : se motiver et étudier

7 astuces originales pour booster votre apprentissage d’une langue étrangère: comment être productif tout en restant zen ?

« Apprendre une langue étrangère » : cette expression apparait dans une quantité incroyable de livres et articles sur le développement personnel. Souvent d’ailleurs, c’est mentionné comme une sorte mantra rêvé, mais presque inaccessible. C’est parfois l’élément manquant, qui fait que vous renoncez à un projet…

Savoir parler une ou plusieurs langues étrangères, c’est LE laissez-passer qui ouvre différentes opportunités.

Imaginez :

Le poste dont vous rêvez depuis plusieurs années est à présent vacant. Vous avez tous les atouts pour réussir à être recruté dessus, MAIS… Vous devez apprendre une langue que vous ne connaissez pas et vous disposez de peu de temps.

Ou alors, vous l’avez obtenu, ce fameux poste, MAIS il est à l’étranger et vous partez dans quelques semaines… mais sans parler la langue du pays, ça va être très compliqué.

Une langue, c’est aussi la clé pour voyager à travers le monde, tenir des conversations avec des étrangers, accéder à tout un pan de la culture en version originale (lire, regarder de films ou des séries, etc.), aller étudier dans une université étrangère…

Bref, ce serait la botte secrète qui vous ouvre les portes du paradis.

Alléchant.

Oui, mais voilà. Pour beaucoup d’entre vous, cela peut sembler impossible. Ce n’est pas si facile. Vous ne savez pas très bien comment vous y prendre ni comment fixer vos objectifs. Et puis vous avez l’impression de vous engager dans un apprentissage interminable. Un mot anglais pour frimer en réunion, ça va, mais de là à tenir une conversation…

Finalement, vous vous demandez si être polyglotte et maitriser au moins une langue étrangère, ce n’est pas réservé à une élite littéraire.

FAUX. COMPLÈTEMENT FAUX

C’est ce que l’on appelle une croyance limitante. Il s’agit d’une vue de notre esprit. Elle se manifeste sous forme de pensées négatives. Vous connaissez cette petite voix qui nous met en tête que l’on n’est pas capable de faire certaines choses ? Elle nous vient le plus souvent de notre éducation et de nos expériences passées (en particulier de nos échecs). Ces fausses convictions sont toxiques : en effet, elles limitent considérablement notre potentiel.

croyance-limitante

Et en réalité, ça se passe comment ?

Tous les experts du domaine s’accordent sur le fait que vous pouvez acquérir des compétences de base en communication en quelques semaines seulement, et maîtriser les bases d’une langue étrangère en quelques mois.

Même si vous n’atteignez pas la maîtrise qui vous permet de comprendre les grands classiques de la littérature, vous pouvez rapidement apprendre des phrases et un vocabulaire spécifique à vos besoins. Que vous travailliez avec une multinationale technologique ou dans le monde du tourisme, avec les services diplomatiques d’une ambassade ou avec l’entité commerciale d’une des filiales de votre entreprise, vous vous en sortirez.

Il ne faudra pas longtemps à la plupart des gens pour pouvoir discuter des affaires courantes avec un locuteur natif de Séville, ou partager une conversation informelle avec de nouveaux collègues de travail anglophones à Londres.

Comment s’y prendre pour progresser facilement dans une langue étrangère tout en restant zen ?

Je vous donne ici des astuces qui sortent des manières « traditionnelles » d’apprendre une langue. Elles vous permettront d’avancer dans la langue de votre choix de manière ludique, sans prise de tête et en étant détendu tout au long de votre apprentissage.

Cet article participe à l’événement “Comment être zen et productif au quotidien” du blog Habitudes Zen. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.

1- Établissez votre objectif de manière concrète et efficace.

Cela semble évident, mais si vous n’avez pas une bonne raison d’apprendre une langue, votre motivation s’épuisera probablement assez rapidement. Vouloir impressionner vos amis avec votre niveau dans une langue étrangère n’est pas un bon motif, parce qu’il ne vous est pas personnel.

Vous devez déterminer ce qui vous motive à vous, et ce que cela va vous rapporter concrètement. Pour cela, il faut établir un objectif SMART :

objectif-smart-langue étrangère

Spécifique : personnalisé, il doit correspondre à un besoin ou une envie profonde et personnelle.

Mesurable : il n’est pas possible d’établir un objectif sans le quantifier ou le qualifier. Sinon, il vous sera impossible d’évaluer les moyens nécessaires à sa réalisation. Et à terme, vous ne pourrez pas savoir s’il est vraiment atteint ou non. 

Réaliste : il ne faut pas vous contenter de définir votre but ultime. Il faut aussi prévoir toutes les étapes intermédiaires par lesquelles vous devrez passer. À défaut, vous vous retrouverez sans cap à atteindre !

Temporellement défini : un objectif temporellement défini est délimité dans le temps. Il faut utiliser des chiffres (par exemple, « dans 2 mois », « d’ici 1 an ») et non pas par des termes imprécis comme « le plus rapidement possible » ou « dans quelque temps ».

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à télécharger le bonus que je vous offre au pied de cet article. J’ai détaillé chacune de ces étapes.

2- Commencez par le plus simple

Dans chaque langue, 50 à 100 mots constituent déjà une bonne base. En effet, quand vous connaissez les 100 mots les plus courants, vous dominez 50 % de la communication orale qu’une personne utilise quotidiennement. Je vous l’explique en détail dans cet article, qui vous révèle également les 100 mots les plus utilisés dans toutes les langues.

Dans ces conditions, pour apprendre une langue étrangère, il est possible de réaliser une avancée vraiment significative sans trop d’efforts. Et en commençant par le plus évident, vous prendrez confiance en vous. Fini le stress, vous vous sentirez zen et heureux tout au long de votre apprentissage.

Pour continuer à progresser en confiance, il suffit de commencer par le plus évident et de s’orienter progressivement vers le plus complexe.

3- Écoutez

Vous devez apprendre à marcher avant de pouvoir apprendre à courir. Dans le même ordre d’idées, il faut apprendre à écouter avant d’apprendre à parler. Toute langue semble bizarre la première fois que vous l’entendez, mais plus vous l’entendez, plus elle devient familière et plus il sera facile de la parler.

écouter-pour-apprendre-une-langue-étrangère

4- Immergez-vous dans votre nouvelle langue étrangère

Vous avez déjà votre objectif, et vous mesurez à présent qu’on n’a pas besoin de viser la perfection pour passer à l’action.

Et maintenant ? Quelle est la meilleure manière d’apprendre ? Quels que soient les outils que vous utilisez pour apprendre la langue, l’important est que vous vous pratiquiez chaque jour. Et pour cela, rien de tel que l’immersion.

Je vous entends déjà ! « Mais je n’ai pas les moyens de partir à l’étranger… »

Il ne s’agit pas de cela.

Par immersion, j’entends « plongée dans la langue ». Inutile de partir à l’étranger si vous êtes un peu créatifs. En d’autres termes, mettez de la langue dans votre quotidien.

Vous allez voir, c’est très facile :

Une première astuce très simple consiste à changer la langue de votre téléphone portable et de votre ordinateur pour la langue étrangère que vous voulez apprendre. Ainsi, chaque fois que vous les utiliserez (et vous verrez, on les utilise souvent !) vous vous entraînerez et vous progresserez.

Ensuite, essayez de chercher tous les jours la traduction de 3 objets de votre quotidien. C’est simple : ouvrez les yeux, regardez autour de vous, et demandez-vous si vous savez traduire ce que vous êtes en train de voir. Vous allez très vite avancer, et enrichir votre vocabulaire de mots vraiment utiles du quotidien.

Pour continuer, pratiquez le plus possible. Pour la compréhension, vous pouvez écouter des podcasts, des chansons, regarder des films ou des séries dans la langue que vous cherchez à apprendre. Rien de mieux, en effet, que d’allier détente et apprentissage. Ainsi vous serez zen et productif.

Pour ce qui est de l’expression, c’est un peu plus compliqué… Mais pas si difficile que ça non plus ! Vous pouvez sélectionner une thématique, et vous raconter à vous-même, à voix haute, ce qu’elle vous inspire. Peu importe les erreurs. Vous gagnerez rapidement en fluidité. Vous verrez, cela vous amènera à trouver et apprendre tout le vocabulaire lié au sujet choisi.

5- Comportez-vous comme un enfant

Je sais, à première vue, ce conseil peut sembler un peu bizarre… Évidemment, je ne parle pas ici de faire des crises de colère ou de mettre de la nourriture partout quand vous mangez… Ce qu’il faut faire, c’est apprendre comme les enfants.

Lancez-vous

L’idée que les enfants apprennent intrinsèquement mieux et plus facilement que les adultes est un mythe. Les recherches actuelles sont incapables de trouver une relation directe entre l’âge et la capacité d’apprendre. On sait juste qu’une langue apprise plus tard active plus de zones de votre cerveau. Alors quelle est la clé pour apprendre aussi vite qu’un enfant ? Il faut adopter les mêmes attitudes.

D’abord, agir et parler sans demander ce que les autres vont en penser : oublier ses complexes et se lancer ! Les enfants sont beaucoup plus spontanés que les adultes. Ils ne se posent pas de milliers de questions avant de prendre la parole. Ils foncent !

N’ayez pas peur de l’erreur

Ensuite, n’ayez pas peur de commettre des erreurs, c’est grâce à elles que vous allez progresser. Quand nous sommes enfants, cela ne dérange personne que nous fassions des erreurs. Puis, arrivés à l’âge adulte, les erreurs deviennent une sorte de tabou social. Or, lorsque vous apprenez une langue, admettre et accepter que vous ne savez pas tout est la clé du progrès. En d’autres termes : oubliez vos limites d’adulte !

Jouez avec votre nouvelle langue étrangère

Enfin, passez par le jeu et la manipulation. Tout ce qui se révèle ludique et qui vous permet de vous approprier la langue en le manipulant dans tous les sens vous fera progresser bien plus vite que n’importe quel manuel. Même si je reconnais que les livres sont utiles pour fixer ensuite les connaissances acquises par le jeu. Il existe de nombreuses applications gamifiées qui vous proposent un apprentissage ludique. À vous d’explorer et de trouver laquelle vous convient le mieux.

6- Trouvez des partenaires natifs

Interagir de manière réelle avec la langue est très important, surtout lorsque vous le faites avec d’autres locuteurs natifs de la langue. Grâce à eux, vous pouvez également apprendre à exprimer correctement vos pensées et certaines expressions quotidiennes qui n’existent pas dans les dictionnaires.

parle-langue-étrangère-natif

Un natif sera aussi à même de vous indiquer la prononciation correcte de chaque mot ou expression. En plus de vous faire de nouveaux amis, vous pouvez tous les deux bénéficier de l’enseignement ou de l’apprentissage d’une langue différente.

Une piste pour trouver un ami étranger si vous ne connaissez personne ?

Aller faire un tour dans les écoles ou organismes qui dispensent des cours de français pour étranger. Vous y trouverez probablement de nombreuses personnes qui seront ravies de vous aider à progresser dans leur langue si vous leur donnez un coup de main en français.

7- Détendez-vous

Une fois que vous aurez trouvé des natifs de la langue que vous apprenez, il est possible que vous ressentiez comme un blocage.

Détendez-vous : personne ne sera dérangé si vous faites l’effort de parler sa langue. Même s’il y a beaucoup d’erreurs.  

Si vous êtes stressé, commencez simplement par expliquer : « J’apprends la langue et j’aimerais pratiquer… ». La plupart des gens seront patients, vous soutiendront et vous encourageront à continuer.

Croyez-moi, prendre l’initiative d’entrer dans le monde de la langue de quelqu’un facilitera le contact et le mettra dans une disposition positive et bienveillante envers vous. Essayez, vous verrez ; c’est presque magique !

ASTUCE BONUS : AMUSEZ-VOUS !

Pour progresser, il faut avoir envie d’étudier. Si vous n’y êtes jamais parvenu jusqu’à présent c’est probablement parce que vous trouvez ennuyeux les livres, les tableaux de conjugaison, et toutes les autres méthodes traditionnellement utilisées pour apprendre.

Pour ne pas tomber dans la lassitude, employez votre nouvelle langue étrangère de la manière créative. Pensez à tout ce qui pourrait allier pratique linguistique et divertissement.

Voici quelques idées : faites une émission de radio avec un ami, écrivez et en enregistrant des chansons en espagnol, récitez vous verbes avec une voix de personnage de science-fiction, dessinez le vocabulaire, rédigez un poème.

Il y a mille manières de rendre la langue distrayante. Si vous ne trouvez pas une façon amusante de pratiquer, si apprendre rime avec ennui, il y a de fortes chances que vous ne poursuiviez pas longtemps vos efforts…

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    32
    Partages
  • 32
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

8 commentaires

  • Nicolas

    Merci pour ces très bons conseils. Finalement je pense que chacun doit trouver sa propre méthode, et personnellement, me connaissant je crois que votre “astuce bonus”, mêler le jeu, est celle qui est la plus efficace pour moi, si je veux tenir la distance… car une chose est sûre, il faut de la persévérance pour apprendre une langue ! Mais je vais y arriver 🙂

  • Lara Tabatabai

    En effet, le problème de beaucoup de gens, est qu’ils ont des objectifs irréalistes, du style, être bilingue en 3 mois et je leur dis souvent que “vouloir devenir bilingue”, n’est pas un bon objectif car c’est inutile, comme tu le dis, apprendre ce qu’on a besoin de savoir dire ou écrire par rapport à sa situation et ses besoins que ce soit personnels et professionnels est largement suffisant. De plus, une langue est vivante et il faut l’utiliser comme un natif, c’est à-dire tous les jours et aussi s’amuser, ne pas faire des exercices scolaires rébarbatifs, tu as bien raison 😊

  • Machiko et Laurent

    Pouvoir communiquer est le plus important, c’est clair et apprendre en s’amusant est le must 🙂
    La culture parfois peut bloquer les apprenants. Au Japon, il fautdu temps pour que les personnes acceptent de parler même si il y a des “erreurs”. La confiance avec le professeur est très importante.
    Article très intéressant merci

  • Virgo

    Super article, bravo ! Quand on me demande comment on fait pour apprendre une langue (je suis linguiste comme toi), je compare souvent à l’apprentissage d’un instrument de musique et je pense que ça rejoint ce que tu dis : dès qu’on connaît quelques bases, il faut pratiquer régulièrement pour acquérir les mécanismes naturellement et surtout, il faut jouer, jouer, jouer. Muchas gracias por tu consejo.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *