más chulo que un ocho
Challenge expressions idiomatiques

L’expression Más chulo que un ocho

Cette semaine, dans le cadre de mon challenge pour parler comme un natif, je vous propose de découvrir l’expression « Más chulo que un ocho ». Cette locution, très habituelle, va également nous permettre d’apprendre toutes les acceptions de l’adjectif « chulo », qui est employé au quotidien avec différents sens.

Chulo

Ce mot peut être très positif. En Espagne, vous entendrez tout au long de la journée des « ¡ Qué Chulo ! » pour traduire l’idée de « c’est super », « trop cool », ou encore « Qu’est-ce que c’est chouette ! ».

Mais cet adjectif peut aussi être négatif. Dans ce cas-là, il désigne quelqu’un d’insolent ou de prétentieux.

Comment s’y retrouver entre ces deux acceptions presque opposées ? Il faut bien prêter attention au ton ou au contexte pour ne pas se tromper sur la connotation qu’elle revêt.

L’expression Más chulo que un ocho

Si l’on traduit littéralement l’expression Más chulo que un ocho, on n’y comprend pas grand-chose : « Plus chouette qu’un huit », ou « Plus arrogant qu’un huit ». Dans les deux cas, ça ne semble pas vouloir dire grand-chose !

En réalité, cette formule a deux sens différents, qui reprennent les aspects positifs et négatifs déjà présents dans l’adjectif chulo. Elle peut ainsi servir à décrire les personnes hautaines, arrogantes, provocantes ou un peu insolentes. En français, cela pourrait correspondre à la formulation « être fier comme Artaban ».

Par ailleurs, elle est également employée pour indiquer que quelqu’un a une certaine grâce ou est très bien habillé. Cela pourrait équivaloir à « être beau comme un cœur » en français.

D’où vient l’expression Más chulo que un ocho ?

Pour bien comprendre cette locution, il faut en connaitre l’origine. Elle remonte à la fin du XIXe ou au début du XXe siècle, à Madrid.

La fête de San Isidro

Le 15 mai, on célèbre San Isidro, le saint patron de la ville. Les chulapos et chulapas revêtaient alors leurs plus beaux atours : costume trois-pièces et casquette élégante pour les hommes, robe de danse et châle pour les dames.

Chulapo et chulapa: les costumes traditionnels de la fête de San Isidro a Madrid.

Qu’est-ce qu’un chulapo ou una chulapa ? Il s’agissait à l’époque d’une personne appartenant aux « classes populaires » de Madrid. Aujourd’hui, ces mots ne s’emploient plus que pour se référer à ceux qui s’habillent en costume traditionnel lors des festivités de San Isidro.

Les fidèles accédaient à l’ermitage du Saint pour le vénérer et plus tard, ils allaient danser le chotis et faire la fête à la désormais très en vogue célébration de San Isidro. Cette tradition perdure, encore aujourd’hui, avec toute sa ferveur, comme vous pourrez le voir sur cette courte vidéo en espagnol (n’oubliez pas que vous pouvez utiliser les sous-titre si cela vous aide à mieux comprendre).

La ligne 8 du tramway

Pour se rendre aux différents endroits clés des festivités, le moyen le plus pratique était le tramway. En particulier la ligne 8, qui reliait la Puerta del Sol au faubourg de la rivière Manzanares. Son itinéraire desservait les points les plus importants de la ville : la Calle Preciados, la Plaza de Santo Domingo, la Calle de Leganitos et les promenades de San Marcial et San Antonio de la Florida.

Les habitants du quartier Manzanares se sont alors mis à utiliser l’expression « Más chulo que un ocho » pour désigner les chulapos et chulapas, vêtus de leurs plus beaux costumes, qui passaient dans le quartier, entassés dans la ligne 8 tram. C’était un drôle de spectacle que d’observer tous ces gens sur leur 31. Pourtant, c’était aussi humoristique, et un peu ironique, que de les voir tous agglutinés dans le tram, revêtus de leur plus beau costume et fiers comme Artaban. Quoi de mieux que le mot « chulo » pour qualifier ce spectacle ?

Cette expression est donc bien liée au chiffre 8, mais pour la comprendre réellement, il faut en connaitre l’histoire. Bien que l’origine en soit vraiment la ville de Madrid, la formule s’est étendue à toute l’Espagne. De nos jours, même si elle s’emploie plus dans certaines régions que dans d’autres, on peut dire qu’elle s’est généralisée à toute la péninsule ibérique.  

le tram ligne 8 à l'origine de l'exprression mas chulo que un ocho

Quelques exemples

« María se ha puesto su vestido más bonito y va más chula que un ocho. » (María s’est mis sa plus belle robe et elle est magnifique.)

« Mi vecino ni siquiera me saluda ; este hombre es más chulo que un ocho. » (Mon Voisin ne me dit même pas bonjour ; c’est homme est plus fier qu’Artaban.)

Vous noterez que cette expression s’emploie avec le verbe « ser ». Si vous avez du mal à choisir entre ser et estar pour traduire le verbe être français, vous pouvez retrouver ici des moyens mnémotechniques faciles à retenir.

Vous essayez de me laisser vos propres phrases en commentaires avec le mot « chulo » ? Merci de m’avoir lue et à bientôt pour d’autres contenus.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    16
    Partages
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

Un commentaire

  • Nicolas

    Incroyable de découvrir tant de richesse d’une langue !! Merci pour cet article très bien documenté. Où allez vous chercher toutes ces sources d’informations pour trouver l’origine d’une expression idiomatique ? Merci en tous cas de partager ce savoir.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *