tirar-la-toalla-illustration
Challenge expressions idiomatiques

L’expression Tirar la toalla

Cette semaine, dans le cadre de mon challenge pour parler comme un natif, je vous propose l’expression Tirar la toalla. Cette locution est proche du français, mais diffère quand même. De plus son origine est différente, et souvent méconnue.

D’abord, comme d’habitude, examinons mot à mot la composition de cette expression.

Tirar

Le verbe « tirar », en espagnol, a de nombreuses significations différentes. Néanmoins, la plus courante est celle de « lancer » ou « jeter ». Par exemple, los niños tiran piedras al río para jugar (les enfants lancent des pierres dans l’eau pour s’amuser).

Ce verbe peut également signifier « jeter » dans le sens de « mettre quelque chose à la poubelle ». Par exemple, María tiró su viejo vestido. (María a jeté sa vieille robe). Encore, il peut signifier jeter dans le sens de gaspiller. Ainsi, on dira Pedro tira el dinero, si on veut traduire Pedro jette l’argent par les fenêtres ou Pedro gaspille son argent.

Ce sont là les sens les plus fréquents de ce verbe qui en a bien d’autres.

La toalla

La toalla désigne dans un premier sens le tissus éponge. Par extension, il désigne aussi la serviette de bain, avec laquelle on essuie son corps après la douche, ou ses mains après les avoir lavées.

Attention, il ne désigne pas la serviette de table, qui se traduira par servilleta.

L’expression Tirar la toalla

Une fois les mots pris un à un on obtient donc l’expression « jeter la serviette ». Cette fois-ci, c’est plus facile que dans les expressions des semaines précédentes. Ce n’est pas totalement transparent, mais cela se rapproche énormément de notre locution française « Jeter l’éponge ».

toalla

Cette expression, en français comme en espagnol, est utilisée lorsque les gens se trouvent dans une situation difficile et décident d’abandonner. Ils renoncent à leurs efforts pour atteindre leur but, parce qu’ils estiment que c’est trop difficile. Cela fait référence à l’abandon d’une recherche, d’un but ou d’un objectif qui peut être personnel, académique, professionnel, sportif, ou même sentimental.

Quelle est l’origine de l’expression Tirar la toalla ?

La boxe

De nombreuses sources relient l’origine de cette expression à de l’univers du combat, et plus particulièrement de la boxe. En effet, lorsqu’au milieu d’un combat un entraîneur jette la serviette éponge su boxeur au milieu du ring, il indique que son boxeur doit abandonner le combat car il n’est plus en mesure de continuer. De cette manière, on évite des blessures majeures ou graves pouvant entraîner des préjudices irréparables. Lorsque cela se produit, le boxeur abandonne et met fin au combat.

Certaines sources indiquent qu’au début, c’était l’éponge que l’on jetait. C’est d’ailleurs probablement là que l’expression française trouve son origine.  Plus tard, la serviette a remplacé l’éponge, car elle était bien plus facilement visible.

origine-tirar-la-toalla

Cependant, peu de gens savent que cette locution possède une origine beaucoup plus ancienne et moins agressive.

Par exemple, vous pouvez visionner ici une vidéo en espagnol, qui explique très bien le sens de l’expression, mais ne remonte pas à la véritable origine. Curieusement, celle-ci est liée au monde des thermes romains.

 Les thermes romains

Dans la Rome antique, les sources chaudes n’étaient pas seulement un lieu où l’on pouvait se baigner, mais aussi un lieu de rencontre et de rassemblement. On pouvait y tramer les pires conspirations politiques, ou y trouver l’amour des plus beaux éphèbes.

Il semble que dès le 1er siècle après J-C, une sorte de rituel a été établi. Il mettait en scène d’une part les jeunes qui fréquentaient les sources chaudes à la recherche de la renommée et de la richesse, et d’autre part les hommes d’âge moyen qui cherchaient leurs faveurs.

thermes-romains-tirar-la-toalla

Après que l’un de ces jeunes eut reçu une proposition spécifique, directement ou par l’intermédiaire d’amis, il se tenait devant son prétendant et effectuait l’une des deux actions suivantes. Soit il faisait un deuxième nœud à la serviette dans laquelle il était enveloppé : il indiquait ainsi clairement à tous qu’il rejetait l’offre qui lui avait été présentée. Soit, au contraire, il laissait tomber sa serviette au sol, sous les applaudissements nourris des personnes présentes, qui célébraient ainsi la naissance d’une relation. Au fur et à mesure du temps, le fait de jeter se serviette au sol est apparu comme un geste de soumission, d’abandon au conquérant.

Ce n’est que des siècles plus tard que le monde de la boxe est venu renforcer ce sens d’abandon. Ainsi, l’expression Tirar la toalla a perduré jusqu’à nos jours.

Et voilà pour l’expression Tirar la toalla !

Que pensez-vous de cette expression ? Elle vous a plu ?  Vous en connaissiez l’origine. Je vous laisse me donner vos exemples en commentaire. Allez, no tiréis la toalla. ¡Ánimo !

Pour ma part, je vous retrouve la semaine prochaine pour de nouvelles découvertes des curiosités du monde hispanophone.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    43
    Partages
  • 43
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

16 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *