challenge expressions idiomatiques dar gato por liebre
Challenge expressions idiomatiques

L’expression Dar gato por liebre

Voici l’article de cette semaine pour compléter le challenge Expressions idiomatiques pour parler comme un natif. Cette fois-ci, j’ai choisi une formule encore une fois très imagée, mais plutôt facile à comprendre quand on y réfléchit un peu : l’expression Dar gato por liebre.

Qu’est-ce que ça veut dire?

dar gato por liebre, qu'est-ce que ça veut dire?

Connaissez-vous la traduction littérale de cette jolie expression ? Mot à mot, ça donne : « Donner un chat pour un lièvre ». Même si cela parait abscons au premier abord, on le comprend quand même l’idée de « Faire prendre une chose pour une autre. »  Et on arrive finalement assez facilement au sens de l’expression familière française « tromper quelqu’un sur la marchandise », en lui donnant quelque chose de moins de valeur que ce pour quoi il a payé.  

On peut aussi la traduire par « rouler quelqu’un » ou pour utiliser une expression un peu plus châtiée, lui « faire prendre des vessies pour des lanternes. »

Quelle est l’origine de l’expression Dar gato por liebre?

Elle daterait du XVIe ou XVIIe siècle. À cette époque, les périples duraient plusieurs jours et les voyageurs fréquentaient les auberges. On raconte que les propriétaires de ces établissements trompaient leurs clients qui courraient le monde, car ils n’étaient en ville que pendant une courte période.

Les voyages à l'origine de l'expression dar gato por liebre

L’imposture la plus connue consistait à leur donner une viande de moins bonne qualité que ce qu’ils offraient aux résidents. Il était donc très fréquent pour les touristes de se méfier de la valeur de la nourriture qui leur était proposée. C’est là que « dar gato por liebre » trouve son origine.

De plus, un lièvre dépouillé et un chat sont assez similaires. De sorte que cette tournure, originaire des cuisines, est également devenue populaire chez les bouchers. En effet, certains de ces derniers vendaient de la viande de chats en disant que c’était du lièvre.

Et de nos jours ?

Fort heureusement, il ne subsiste plus aucune trace de cette association culinaire à notre époque !

En revanche, la tromperie à l’origine de cette expression est malheureusement encore en vigueur. Ne vous est-il jamais arrivé, lors d’un voyage, de vous sentir floué simplement à cause de votre statut de « touriste » ou de « voyageur » ?

Par exemple, dans un restaurant espagnol où vous souhaitez découvrir les spécialités ibériques, on vous propose en suggestion du jour. Une paella royale! Vous en salivez d’avance. Mais malheureusement,  on vous sert finalement un peu de riz coloré avec quelques morceaux de poulet. Quelle déception! Dans ce cas-là, vous pouvez aisément dire « Me dieron  gato por liebre. » (On m’a trompé sur la marchandise).

Bien évidemment, cette locution ne se cantonne malheureusement pas au monde du tourisme. Partout où il y a escroquerie, on peut utiliser cette phrase. Ainsi, si vous recherchez un véhicule d’occasion, vos proches peuvent vous mettre en garde : « ¿ Vas a comprar un coche de segunda mano ? Asegúrate de que no te den gato por liebre. » (Tu vas acheter une voiture d’occasion ?   Fais attention à ne pas te faire avoir).

Cette formule est vraiment fréquente en espagnol, et vous n’aurez aucun mal à l’utiliser. Donc, si vous avez été trompé par quelque chose, c’est LA bonne expression à employer !

Alors… Vous essayez de me proposer des exemples dans vos commentaires ? En attendant, je vous dis à très bientôt pour un prochain article !

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *