estra-a-huevo-illustration
Challenge expressions idiomatiques,  Vocabulaire

L’expression Estar a huevo

Cette semaine, dans le cadre du challenge pour parle comme un natif, je vous propose une expression très courante : Estar a huevo. Nous verrons aussi ensemble que le mot huevo apparait dans de nombreuses expressions espagnoles. Cela peut générer des confusions. Je vous détaillerai les principales différences. Ainsi, vous éviterez de vous tromper et de vous retrouver dans une situation embarassante.

Cette expression simple, du langage familier, est composée de trois mots faciles. D’abord, le verbe estar. Vous le savez si vous lisez ce blog régulièrement, ce mot est l’un de ceux utilisés pour traduire le verbe être français. Pour connaitre son utilisation, et savoir comment il se différencie de ser (qui traduit aussi le verbe être), je vous invite à consulter cet article.

Le deuxième terme de l’expression est la préposition A. Elle est suivie du mot « huevo », qui veut dire œuf.

Comme à l’accoutumée, si l’on traduit littéralement l’expression, on se heurte à un problème de décodage du sens. En effet, que peut bien signifier « Être à œuf » ?

Quelle est l’origine de l’expression Estar a huevo ?

expression-estar-a-huevo

La relation que nous établissons entre l’œuf et la facilité de fabriquer ou d’obtenir quelque chose vient de l’époque de famine où l’un des rares aliments accessibles et abordables était les œufs. Il était courant dans les familles d’avoir une ou des poules chez soi Les œufs pondus servaient de nourriture, pour élaborer les repas de la famille. En plus d’être consommés, ils pouvaient également constituer une monnaie d’échange contre d’autres produits de première nécessité.

Cependant, le fait que de nombreuses familles aient des poules à la maison rendait l’œuf sans grande valeur lors de son échange. Par conséquent, il était l’un des aliments les moins attractifs lors d’un troc. L’offre excédentaire a donc fait de l’œuf une marchandise très bon marché et facile à obtenir. C’est ainsi que cette formule est devenue synonyme de prix faible.

Que signifie l’expression Estar a Huevo ?

Ainsi, on emploie phrase toute faite Estar a huevo pour indiquer qu’un bien est proposé ou vendu à un prix très bas. On pourrait le traduire en français par «ça ne coûte rien », « c’est presque gratuit », ou « c’est bradé ».

estar-a-huevo-c'est-bradé

Prenons un exemple en contexte pour essayer de bien comprendre. Si vous aimez flâner dans les foires et les marchés, vous savez que les camelots adorent haranguer la foule en vantant les mérites de produits dont vous n’avez pas vraiment besoin. Néanmoins, si vous êtes comme moi, vous pouvez aimer écouter ces explications, sans pour autant avoir l’intention d’acquérir la marchandise proposée. Après avoir déroulé leur argumentaire, voyant que vous ne sortez pas votre porte-monnaie, le marchand ambulant pourra abattre son va-tout et tenter de vous convaincre. Il déclarera alors : « Aproveche y compre mi producto, que hoy está a huevo. » (Profitez-en et achetez mon produit, aujourd’hui il est bradé.)

Un sens légèrement différent avec le verbe Tener

Cette locution peut également être employée avec le verbe « tener ». Dans ce cas, elle exprime qu’une action est facile ou ne demande quasiment pas d’effort pour la personne qui doit la réaliser. Elle est vraiment à la portée de celui qui tente de la mener à bien. On reste dans la même idée, mais il ne s’agit plus de prix. On fait référence à quelque chose de plus abstrait.

Par exemple, mettez-vous dans la peau d’un supporter d’une équipe de foot. Imaginons que vous souteniez une équipe plutôt bonne, mais dont vous ne pensiez pas, en début de saison, qu’elle pourrait remporter le championnat. Puis au gré des matchs, les grandes équipes manquent de chance. Le sort s’acharne contre vos principaux adversaires. Une des équipes accumule les joueurs blessés. Pendant ce temps, une autre joue de malchance et est éliminée face à un adversaire normalement à sa portée.

Petit à petit, vous commencez à y croire. Vous pensez désormais qu’avec un peu de chance, c’est l’équipe que vous soutenez qui remportera la coupe. Vous pouvez alors dire : « Con los equipos que han caído eliminados en la primera eliminatoria, tenemos la Copa a huevo este año. » (Compte tenu des équipes déjà éliminées cette année, la Coupe est à notre portée cette année).

Attention aux pièges !

L’œuf est omniprésent dans la langue espagnole, et l’on peut facilement confondre les expressions entre elles. Il faut être très attentif. En effet, ici on envisage bien l’œuf en tant qu’aliment. Pourtant, il peut prendre, dans d’autres formules, une valeur métaphorique, et faire référence aux testicules masculins. Par exemple ; l’expression Costar un huevo revêt cette acception. Ainsi, elle signifie complètement le contraire de la phrase dont nous parlons aujourd’hui. Dans ce cas, Huevo renvoie à l’organe sexuel. Donc, quand on explique que quelque chose coûte un œuf (cuesta un huevo), on veut dire que c’est très cher.

Prenons un exemple en contexte pour vous aider à mémoriser également cette expression.

Vous êtes allés visiter une exposition de peintures avec des proches. Au détour d’une salle, vous avez un véritable coup de cœur pour une œuvre. Vous vous renseignez sur le prix, mais malheureusement, c’est hors budget. En retrouvant vos amis, vous pourrez leur dire : « Yo quería comprarme esta obra, pero cuesta un huevo. » (Je voulais m’acheter cette œuvre, mais elle coûte une blinde [c’est trop cher].)

Une préposition peut aussi tout changer

Dans le même ordre d’idée, il faut être très précis dans l’apprentissage des locutions. En particulier, il ne faut pas pas utiliser une préposition à la place d’une autre. Ainsi, si l’on reprend notre expression Estar a huevo, une simple erreur de prépositions peut nous entrainer dans un très gros contresens. Si on emploie la préposition « hasta » au lieu de « a », on en change complètement la signification. Estar hasta los huevos est en effet une manière très familière de dire « en avoir par-dessus la tête ». Ou « en avoir plein le dos » ou « en avoir ras le bol » (pour rester polie 😉).

Par exemple, si vous avez un potager chez vous, vous savez que quand c’est la saison de certains légumes, on ne mange presque plus qu’à la maison. À force de manger toujours le même aliment pendant plusieurs jours consécutifs, vous n’en pouvez plus. Vous déclarerez alors: « Estoy hasta los huevos de comer siempre lo mismo ». (J’en ai marre de manger toujours la même chose).

J’espère que vous avez apprécié l’expression du jour. Soyez vigilants et précis dans ce que vous dites. Sinon, vous risquez de dire quelque chose de complètement différent de ce que vous cherchiez à transmettre. Et cela peut parfois vous mettre dans une situation embarrassante !

N’hésitez pas à me laisser vos impressions en commentaire ou sur la page Facebook du blog. Et l’on se retrouve très bientôt pour de nouvelles découvertes des curiosités du monde hispanophone.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    23
    Partages
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

5 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *