illustration-al-TUNTÚN
Challenge expressions idiomatiques,  Vocabulaire

L’expression Al tuntún

Cette semaine, dans le cadre de mon challenge pour parler comme un natif, je vous propose une locution à la une sonorité très amusante. Cela l’aide bien à marquer les esprits et à se fixer dans votre mémoire. C’est aussi une phrase très populaire. Il s’agit de l’expression Al tuntún.

Vous avez sûrement peut-être déjà entendu quelqu’un dire que quelque chose a été fait Al tuntún. Eh bien, c’est le moment de découvrir exactement l’origine et la signification de cette phrase.

Que signifie l’expression Al tuntún

Cette locution adverbiale s’utilise dans un registre familier. Elle signifie « sans calcul ni réflexion » ou également « sans connaissance du sujet ». C’est-à-dire faire quelque chose au hasard, de manière aléatoire. Cela désigne aussi une façon d’agir de manière impulsive et arbitraire, sans mesurer les conséquences d’une action. I

expression-al-tuntun-au-hasard

Il peut encore s’agir d’effectuer une action alors qu’on ignore totalement les procédures ou étapes à suivre pour réaliser cette action correctement. Dans ce cas-là, vous faites quelque chose Al tuntún ; c’est-à-dire sans suivre un modèle ou un ordre précis.

Et c’est que lorsque quelque chose est fait « Al tuntún », en français, « au hasard », « au pif »…

Quelle est l’origine de l’expression Al tuntún

Cette locution semble trouver son origine dans une expression latine : « ad vultum tuum». On pense qu’elle vient d’un recueil de psaumes qui a vu le jour au début du XVIIe siècle transcrit en latin par George Buchanan, qui a traduit un psaume de la Bible. Dans un verset, on peut lire la phrase

Te mens anhelat, vultus ad vultum tuum… »

Dans cette phrase, « ad vultum tuum » signifie littéralement « vers son visage » « face à lui ».  

Ce passage était fréquemment lue à la messe. À l’époque, on célébrait l’office en latin en Espagne. La plupart des fidèles ne connaissaient pas bien le latin, et encore moins le latin ecclésiastique. Ils n’avaient donc aucune idée de ce que racontait le prêtre. Ainsi, ils imaginaient un sens derrière ces mots que le curé prononçait.

messe-origine-al-tuntun

De ce fait, quand les paroissiens entendaient le prêtre prononcer « ad vultum tuum », la plupart comprenaient quelque chose comme « a bulto ». Un « bulto », en espagnol, c’est un paquet ou un bagage. Ou alors, dans une seconde acception, une bosse, une protubérance.

Il est aussi intéressant de connaitre l’expression al bulto, qui signifie à première vue, au premier abord.

La formule s’est transformée au fil des siècles. On est passés de Ad vultum tuum, à al buen tuntún. La locutions’est ensuite peu à peu réduite à al tuntún, tout en conservant le sens de a bulto.

Cette expression s’emploie pour qualifier des actions ou des paroles. Par exemple, vous pouvez choisir quelque chose al tuntún (c’est-à-dire sans trop y penser, mais en prenant l’une des différentes possibilités parmi lesquelles choisir). Ou alors, vous pouvez dire les choses Al tuntún (à savoir sans trop y penser, sans réfléchir).

Quelques exemples en contexte

Imaginons : vous êtes invités à l’anniversaire d’un ami. Vous souhaitez lui offrir un cadeau qui lui fasse plaisir. Pourtant, vous avez beau réfléchir, vous ne trouvez aucune idée convaincante. Le jour J arrive, et vous n’avez toujours aucune idée. Vous vous rendez alors dans un magasin, et, résigné, vous pouvez déclarer : « No tengo idea. Voy a comprar el regalo al tuntún. » (Je n’ai pas d’idée. Je vais acheter le cadeau au hasard )

Un autre exemple. Quand on est un homme ou Une femme politique, il faut bien réfléchir à ce que l’on écrit sur les réseaux sociaux, sinon, cela peut facilement se retourner contre nous-mêmes. Ainsi, de tel ou tel politicien qui serait moqué pour un tweet malheureux ou un post Facebook mal tourné, on pourrait dire : « Es culpa suya. No hay que publicar en las redes sociales al tuntún. » (C’est de sa faute. Il ne faut pas écrire sur les réseaux sociaux sans réfléchir)

Maintenant, c’est à votre tour

À vous de vous exercer en écrivant vos propres exemples (¡no lo hagíis al tuntún !). Laissez-les dans les commentaires et je vous répondrai personnellement. Vous pouvez également passer laisser votre phrase sur la page Facebook du Blog.

En attendant, je vous souhaite une bonne journée, et je vous retrouve très prochainement pour de nouveaux contenus à la découverte des curiosités du monde hispanophone !

⇓ N’oubliez pas de laisser votre phrase ici en commentaire ⇓

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *