expression-salir-pitando-illustration
Challenge expressions idiomatiques,  culture,  Vocabulaire

L’expression Salir pitando

Dans le cadre du challenge pour parler comme un natif, je vous propose aujourd’hui, d’expliquer une locution largement utilisĂ©e dans la langue espagnole informelle du quotidien. Les gens qui ont un rythme de vie trĂ©pidant l’utilisent Ă©normĂ©ment, que ce soit en famille, au travail ou avec les amis. Il s’agit de l’expression est de Salir pitando.

Comme d’habitude, nous commencerons par expliquer les mots qui composent la formule, pour en comprendre le sens littĂ©ral. Ensuite, nous expliquerons le sens rĂ©el de la locution. Puis je vous proposerai quelques exemples en vous aider Ă  mĂ©moriser cette phrase toute faite.

Les mots qui forment l’expression pour Salir pitando

L’expression Salir pitando est composĂ©e de deux mots seulement : le verbe « salir » et le gĂ©rondif du verbe « pitar » : « pitando ».

Salir

« Salir » est un faux ami. En effet, il n’a rien Ă  voir avec le verbe « salir » français, qui se dira « manchar ». « Salir », en espagnol, est un verbe trĂšs frĂ©quent qui a plusieurs acceptions. En premier lieu, il signifie « quitter un lieu », « sortir ».

Par exemple, on peut dire : « Salgo de clase a las 7 » (Je sors de cours Ă  7 heures.)

expression-salir-pitando-sortir

Une autre signification du verbe « salir » est « apparaĂźtre ». Par exemple, on peut dire « En la mano del mago apareciĂł una paloma » (Une colombe est apparue dans la main de magicien). Ou alors : « Es la primavera, salen flores en el jardĂ­n » (C’est le printemps, des fleurs poussent dans le jardin).

Le verbe « salir » a Ă©galement d’autres sens, comme celui de « partir », par exemple, quand on a prĂ©vu de voyager. Ainsi, on peut dire : « Salgo hoy para Madrid » (Je pars aujourd’hui pour Madrid).

Dans le cas de l’expression  Salir pitando , c’est ce sens qui nous intĂ©resse.

Pitando.

Le deuxiĂšme mot de l’expression, « Pitando » est le gĂ©rondif du verbe « pitar » qui signifie « siffler », ou alors « klaxonner ».  

Le gĂ©rondif est une forme impersonnelle du verbe, qui nous aide notamment Ă  exprimer la maniĂšre une action est rĂ©alisĂ©e. En français, « pitando » se traduit par « en sifflant » (ou « en klaxonnant »).

expresion-salir-pitando-sifflet

Le gérondif en espagnol

Pour former le gĂ©rondif des verbes espagnols, on prend le radical du verbe (c’est-Ă -dire l’infinitif, auquel on enlĂšve les deux derniĂšres lettres). On y ajoute « — ando » s’il s’agit d’un verbe du premier groupe (verbe en — AR) ou « — iendo » s’il s’agit d’un verbe des autres groupes (- ER ou — IR).

Par exemple :

Hablar > hablando

Comer > comiendo

Vivir > viviendo

La traduction littĂ©rale de l’expression est donc « sortir en sifflant », ce qui ne nous Ă©claire pas du tout sur la signification rĂ©elle de la locution. Comme souvent, il faut aller chercher l’origine de la formule, et l’entendre en contexte pour parvenir Ă  en comprendre le sens.

Maintenant que nous savons ce que signifient les mots qui constituent cette expression, expliquons-en le sens réel.

Quel est le sens de l’expression Salir pitando

On emploie cette locution lorsqu’on doit partir quelque part en quatriĂšme vitesse. Peu importe la raison qui nous pousse Ă  aller vite : un retard, une urgence, un planning chargé 

Salir pitando est une expression utilisée dans un langage familier, et dans des contextes informels.

Origine de l’expression Salir pitando 

Cette expression divise les spécialistes. Ils évoquent tour à tour deux origines différentes.

L’univers ferroviaire

Jadis, lorsqu’un train commençait son trajet, traditionnellement, un chef de gare, muni d’un sifflet, lui donnait l’autorisation de quitter la gare tout en avertissant les gens de dĂ©gager la voie.  

Les derniers passagers, qui arrivaient en courant, montaient dans le train in extremis, au moment oĂč le coup de sifflet du chef de gare retentissait, et oĂč le train roulait presque dĂ©jĂ .

La police

Une autre origine possible remonte aux us et coutumes des policiers. Autrefois, ils avaient un sifflet, dont ils faisaient usage pour que les gens s’écartent lorsqu’ils poursuivaient des criminels, et pour avertir les autres policiers. Évidemment, dĂšs qu’ils entendaient le sifflet, les dĂ©linquants dĂ©talaient au plus vite, et s’enfuyaient Ă  toutes jambes pour Ă©viter d’ĂȘtre arrĂȘtĂ©s.

Quelques exemples pour vous aider Ă  mĂ©moriser l’expression Salir pitando

Comme chaque fois, nous allons prendre quelques exemples pour contextualiser cette locution et vous aider à en mémoriser le sens.

Exemple 1

Imaginez que vous commencez votre travail tous les matins Ă  huit heures et demie. Vous avez l’habitude de partir de chez vous Ă  8 heures pour arriver Ă  l’heure. Un jour, alors que vous terminez de vous prĂ©parer, vous vous rendez compte qu’il est dĂ©jĂ  huit heures dix. À ce moment-lĂ , vous pourrez dire: « No tengo tiempo para desayunar, tengo que salir pitando para no llegar tarde. » (Je n’ai pas le temps de prendre mon petit dĂ©jeuner, je dois filer Ă  toute vitesse pour ne pas arriver en retard.)

Exemple 2

Pour prendre un autre exemple, imaginons la situation suivante : Un soir, vous ĂȘtes tranquillement dans votre lit, et vous essayez de vous endormir. Soudain, vous entendez un bruit, et vous avez l’impression que quelqu’un s’est introduit chez vous. Vous sortez donc de votre chambre prudemment, et vous prenez des voleurs sur le fait. Surpris, ils n’ont le temps de rien emporter et prennent leurs jambes Ă  leur cou.

Lorsque vous raconterez cette anecdote Ă  vos amis hispanophones, vous pourrez leur dire « No robaron nada. Cuando se dieron cuenta de que yo estaba presente, salieron pitando». (Ils n’ont rien volĂ©. Quand ils se sont rendu compte que j’étais lĂ , ils se sont enfuis Ă  toute vitesse.)

Voilà pour aujourd’hui.

J’espùre que cette expression vous a plu, et qu’elle vous aidera à progresser en espagnol.

Par ailleurs, n’oubliez pas d’essayer de pratiquer en crĂ©ant vos propres phrases. Vous pouvez me les proposer ici en commentaires, ou sur Facebook ou Instagram. N’hĂ©sitez pas Ă  me faire part de vos questions ou de vos impressions, je vous lirai avec plaisir et je vous rĂ©pondrai.

Vous pouvez Ă©galement me dire si vous connaissez d’autres expressions similaires en espagnol. Si vous avez d’aller plus loin et de dĂ©couvrir d’autres tournures qui vous permettront de parler comme un natif, vous pouvez explorer le blog, par exemple par ici, ou par lĂ .

Si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il peut ĂȘtre utile Ă  quelqu’un d’autre, pensez Ă  le liker 👍 , et Ă  le partager sans modĂ©ration ! 🙏😘

En attendant, je vous dis Ă  trĂšs bientĂŽt pour dĂ©couvrir d’autres curiositĂ©s du monde hispanophone.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrĂ©gĂ©e d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, amĂ©liorer votre niveau, et dĂ©couvrir les cultures et curiositĂ©s hispanophones. !

2 commentaires

  • Virgo

    Toujours aussi top ces explications d’expressions idiomatiques !
    J’ai une question, sur l’exemple 1. Tu m’as traumatisĂ©e avec ton article sur por/para, lol. Et lĂ , c’est « ‘par’ no legar tarde ». Je me dis que le « par » est peut-ĂȘtre une faute de frappe, mais du coup, c’est « por » ou « para » ? Arrrrgh ! Je dirais para… ?
    Et tu veux bien m’expliquer pourquoi c’est « legar » et pas « llegar », je suis perdue. (A moins que ce ne soit une coquille ?)

    • Le blog d'espagnol

      oups… Merci Virgo: oui ce sont deux coquilles. J’ai corrigĂ©, merci 😊 J’ai beau relire plusieurs fois les article, Ă  la fin je ne vois plus ce que j’ai vraiment Ă©crit, mais ce que je crois avoir Ă©crit…
      Eh oui, dans cet exemple, c’est bien « para » qu’il fallait choisir, puisqu’on exprime le but, l’objectif.
      Merci de ta lecture attentive 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *