expression-ser-la-pera
Challenge expressions idiomatiques

L’expression Ser la Pera

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle locution dans le cadre de mon challenge pour parler comme un natif. Cette semaine, nous allons nous intéresser à l’expression Ser la pera.

Si on la traduit littéralement, cette phrase signifie : « être la poire ».

Quel est le sens de l’expression Ser la pera?

En pratique, elle est utilisée au quotidien, dans le langage familier, pour désigner quelque chose de luxueux et de spectaculaire. Cette locution se réfère, à la fois positivement ou négativement, à quelque chose d’extraordinaire à propos d’une personne ou d’une chose. Elle signifie « être le maximum qui puisse être imaginé, négativement ou positivement».

Elle peut s’appliquer à des personnes, des objets ou des situations et peut se référer, selon le contexte, à n’importe quelle qualité ou défaut. Par exemple, être très étrange, être très vague, être formidable, être très compliqué, être très habile, etc. Tout dépend du contexte.

Quelle est l’origine de l’expresssion Ser la pera

Plusieurs origines possibles sont évoquées par les spécialistes pour expliquer la naissance de cette expression.

métaphore de la poire

L’une des explications est métaphorique.  En effet, selon le Dictionary of Authorities de 1937, “la poire est métaphoriquement équivalente à la richesse ou à la quantité de monnaie”. Aujourd’hui cette équivalence n’a plus cours, mais elle subsiste dans de nombreuses expressions et phrases toutes faites. Notamment, « Ser la pera. »

Autrefois, le terme « pera » était utilisé pour désigner une rente viagère ou un emploi garanti. Par extension, l’expression ser la pera  désignait quelque chose de peu banal, d’extraordinaire (qui sort de l’ordinaire, dans le bon sens ou dans le mauvais sens).

marché-Isatambul-origine -expression-ser-la-pera?

Une autre explication possible et très répandue pour expliquer l’origine de cette expression renvoie à la ville turque d’Istanbul. Il y a quatre siècles, le centre social et économique de cette ville était concentré dans le quartier de Pera, sur la rive nord de la Corne d’Or. Connu aujourd’hui sous le nom de Beyoglu, ce lieu était un véritable marché de luxe qui approvisionnait le monde entier en soieries, épices, savons, parfums, bois durs et autres produits exotiques. Peu à peu, grâce à la popularité des articles qui en provenaient, on a très vite commencé à dire que c’était «la pera » c’est-à-dire le meilleur, qui sort de l’ordinaire. Et progressivement, cette expression serait passée dans le langage courant.

Une variante : l’expression Ser la pera limonera.

La « pera limonera » est une variété de poire au goût sucré et légèrement acide et à la peau verdâtre ou jaunâtre à maturité, avec une chair blanche et granuleuse en bouche, qui est connue pour être particulièrement qualitative. On la trouve en particulier dans la province de Lleida et elle jouit d’une reconnaissance internationale.  Vous pouvez en savoir un peu plus ici.

Comme en plus, « limonera » rime avec « pera » on associe souvent les deux mots pour désigner la « crème de la crème », le meilleur dans un domaine.

Quelques exemples pour bien comprendre l’emploi de cette expression

Imaginons quelques situations en contexte.

Exemple 1

Par exemple, vous avez participé à un concours et vous vous trouvez à la remise des prix. Les récompenses sont remises aux gagnants. Comme souvent dans ces cas-là, ceux qui n’ont pas reçu de prix sont un peu vexés. Certains commencent alors à dénigrer les récompenses remises. Autour de vous certains jaloux critiquent les gagnants, en essayant de minimiser leur réussite et la valeur de la récompense qu’ils ont reçue.

Si vous voulez rétablir la justice, et couper court à la discussion en clouant le bec aux envieux, vous pouvez par exemple leur dire :

« De todas formas, este premio es un reconocimiento del trabajo hecho, y ganarlo debe ser la pera. » (De toutes façons, cette récompense est une reconnaissance du travail accompli, et ça doit être extraordinaire de le recevoir .)

Exemple 2

Dans une acception négative, on pourrait traduire « es la pera » par « c’est un comble », ou « c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ».

Par exemple, imaginons un politique qui s’engage pour la transparence totale. Il consacre sa carrière et ses efforts à lutter contre la corruption, et les malversations en tous genres. Il est reconnu pour sa droiture, son éthique. Et puis un jour, le scandale éclate, et il s’avère qu’il a détourné de l’argent. En fait, il s’est enrichi sur le dos de ses concitoyens. On pourra alors dire : «A pesar de su combate contra la corrupción, él también robó muchísimo dinero, es la pera…» (Malgré son engagement contre la corruptuion, lui aussi a détourné beaucoup d’argent. C’est un comble!).

Dans cet exemple, on veut montrer qu’on atteint le fond. On est dans l’extraordinaire au mauvais sens du terme, dans l’inimaginable. Néanmoins, l’usage positif est bien plus fréquent.

Exemple 3

Il faut également savoir qu’on peut utiliser cette expression à toutes les personnes. Par exemple, si quelqu’un vous sauve d’une situation inextricable. Imaginez : vous avez perdu vos clés. Vous avez cherché partout : au bureau, dans votre voiture… Impossible de remettre la main dessus ! Vous ne pouvez pas rentrer chez vous et vous êtes coincé. Heureusement, votre mère a un double de votre jeu de clés, et se propose de vous rejoindre te de vous les apporter. Lorsqu’elle arrive, vous pouvez marquer votre reconnaissance en disant : « Muchas gracias. No sé qué haría sin ti. ¡Eres la pera ! » (Merci beaucoup. Je ne sais pas ce que je ferais sans toi. Tu es extraordinaire !)

En conclusion sur l’expression Ser la pera

Cette expression vous plait ? J’ai hâte de lire vos avis et vos impressions en commentaires ici, ou sur la page Facebook du blog. N’hésitez pas à créer vos propres exemples : c’est en jouant avec la langue espagnole et en vous l’appropriant que vous progresserez le plus ! Peu à peu, en créant vos propres phrases, vous gagnerez en aisance et vous parviendrez à parler de mieux en mieux.

Pour terminer; j’ai envie de vous laisser un dernier exemple de cette expression : Los lectores de este blog, ¡sois la pera limonera ! Muchas gracias a todo y hasta muy pronto.

(Vous, lecteurs de ce blog, vous êtes extraordinaires! Merci beaucoup et à très bientôt.)

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    85
    Partages
  • 85
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *