3-astuces-pieges-classiques-espagnol
Apprendre les bases,  Grammaire,  Vocabulaire

3 astuces faciles pour éviter 3 pièges classiques de l’espagnol

Quand on apprend une langue étrangère, il faut déjouer les nombreux pièges qu’elle vous tend. Il faut arriver à détecter les pièges classiques de l’espagnol, et éviter d’y tomber… Parmi les difficultés types auxquelles on est souvent confrontés en tant que francophones lorsqu’on étudie l’espagnol, il y a le vocabulaire.

Vous l’avez sans doute remarqué, on dispose souvent en espagnol de plusieurs mots pour traduire différentes acceptions d’un mot français. Et c’est là que le casse-tête commence !

Lequel des mots espagnols doit-on utiliser pour traduire correctement ce que l’on veut transmettre ?

pièges-classiques-espagno-casse-tête

Je vous ai déjà parlé ici de la différence entre “ser” et “estar” pour traduire le verbe être français. Aujourd’hui, je vous aide à choisir facilement comment traduire trois mots français qui ont plusieurs équivalents en espagnol. Je vais vous donner dès à présent des astuces pour résoudre facilement trois difficultés majeures de traduction, très fréquentes chez les francophones.

Commençons par lever un premier doute de traduction, celui du verbe “apprendre”.

Apprendre : « aprender » ou « enseñar » ?

Parmi les pièges classiques de l’espagnol, une des difficultés est de choisir la bonne traduction du verbe « apprendre», il faut se demander qui réalise l’action. « Aprender » est relatif à l’action d’assimiler des connaissances ; c’est une action que l’on ne peut réaliser que par soi-même. En général, on peut substituer ce verbe par « estudiar ».

Par exemple : J’apprends les conjugaisons espagnoles. – (Aprendo las conjugaciones españolas.)

Ici, vous êtes le seul à même de réaliser cet apprentissage.

A contraire, « enseñar » s’utilise lorsque l’on apprend quelque chose à quelqu’un d’autre.

Pour être certains de ne plus vous tromper, demandez-vous si vous pouvez remplacer le verbe « apprendre » français par « enseigner ». Si c’est le cas, choisissez « enseñar » en espagnol !

Par exemple :
 Le professeur apprend l’espagnol à ses élèves. – (El profesor enseña el español a sus alumnos.)

Un des pièges classiques de l’espagnol – Avoir : « tener » ou « haber » ?

« Haber » et « tener » se traduisent tous deux par « avoir » en français. c’est un autre des pièges classiques de l’espagnol.

En effet, chacun a une fonction particulière. Concrètement, seul le verbe « tener » exprime la possession. C’est également « tener » (suivi de « que ») qui sera utilisé pour exprimer l’obligation et traduira le français « devoir ». Enfin, « tener » traduit le verbe avoir français lorsqu’on fait référence à un état physique ou moral.

Mais alors, à quoi sert le verbe « haber » ? Il n’est utilisé qu’en tant qu’auxiliaire, pour conjuguer les verbes aux temps composés. Il correspond aux auxiliaires « avoir » ou « être » français, et sert à former tous les temps composés. Un point de repère qui peut vous aider, c’est qu’ « haber »,  dans ce cas-là, est toujours suivi d’un participe passé (terminé par -ADO ou -IDO en espagnol).

Voyons ensemble quelques exemples !

« J’ai une voiture rouge. »
Nous sommes ici dans le cas le plus facile. Je peux remplacer « avoir » par « posséder ». Je vais donc pouvoir le traduire le verbe « avoir » par « tener » et je dirai : « Tengo un coche rojo. »

« Il fait plus de 40 degrés, j’ai chaud. »
Ici, on parle d’état physique ou moral, on utilisera donc également « tener ».  la traduction adéquate será: « Hace más de 40 grados, tengo calor ».

Ce sera la même chose pour une description physique. Par exemple, « Elle a les yeux bleus » se traduira par « Tiene los ojos azules ».

Si je veux exprimer l’obligation, je vais utiliser « tener que ». Par exemple : « Je dois étudier pour améliorer mon niveau. » sera rendu en espagnol par « Tengo que estudiar para mejorar mi nivel. »

« Haber » sera conjugué pour former des temps composés. C’est le seul auxiliaire en espagnol, et il traduira donc à la fois l’auxiliaire « être » et « avoir » français.  

Par exemple : « Aujourd’hui, je suis allé à la piscine et j’ai nagé pendant une heure. » sera transcrit par « Hoy, he ido a la piscina y he nadado durante une hora. »

Demander : « pedir » ou « preguntar » ? – un autre des pièges classiques de l’espagnol

Un autre des pièges classiques de l’espagnol pour les francophones réside dans le choix entre “pedir” et “preguntar”. La plupart des locuteurs de langue française ont tendance à confondre ces deux verbes, car ils traduisent tous les deux « demander ». Pourtant, chacun d’eux a un rôle précis en espagnol, et ils ne sont absolument pas interchangeables ! 

pedir-preguntar

Preguntar

« Preguntar » s’emploi pour poser une question ou demander une information. On attend en retour une réponse à la question posée (une question = una pregunta). Gardez en tête comme repère que si on peut remplacer « demander » par « poser une question », alors il faut utiliser « preguntar » en espagnol.

Me pregunta si estoy bien. (Il me demande si je vais bien.)

Pregunta a Lola si quiere salir con nosotras esta noche. (Demande à Lola si elle sortir avec nous ce soir.)

Pregunta a esta señora dónde está la estación. (Demande à cette dame où est la gare).

Pedir

A l’inverse, « pedir » est utilisé pour demander ou solliciter quelque chose. On attend de l’interlocuteur quelque chose de concret ou d’abstrait.
A la différences du français, ce verbe ne se construit pas avec la préposition “de”. On le fera suivre soit directement de l’infinitif, soit de “que” + le subjonctif. Vous voulez entendre ce verbe en contexte?
Je vous propose de faire une pause pour vous recharger en énergie et bonne humeur, et d’aller écouter ici une célèbre chanson du chanteur Juanés. (Vous n’oubliez pas de revenir ici lire la suite, hein? ) Vous trouverez les paroles ici pour vous aider à voir comment se construit se verbe.

ça y et, vous êtes de retour? Reprenons le cours de nos explications avec d’autres phrases d’illustration :

Voy a pedir otra cerveza. (Je vais demander [=commander] une autre bière.)

Quiero pedirte un favor. (Je veux te demander un service)

El profesor les pide a los alumnos que escuchen. (Le professeur demande aux élèves d’écouter).

Parfois, la nuance est plus ténue.

Mais vous allez voir, en suivant à la lettre les astuces ci-dessus, c’est très facile. On le fait ensemble ?

« Je te demande si tu peux venir lundi prochain. »

Ici, demander = poser une question. J’attends bel et bien une réponse (« oui » ou « non ») et pas une action de la part de mon interlocuteur. Je vais donc utiliser le verbe « preguntar » et traduire par « Te pregunto si puedes venir el lunes. »

En revanche, si je dis « Je te demande de venir lundi prochain. », « demander » ne veut pas dire « poser la question ». Je ne suis pas en attente d’une réponse, mais je sollicite une action de la part de mon interlocuteur. On va donc utiliser «pedir » et traduire par « Te pido que vengas el lunes ».

C’est bon ?

Vous êtes maintenant incollables sur ces trois pièges classiques de l’espagnol

Je suis sûre qu’après ces explications, vous ne vous tromperez plus jamais !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me le dire ici ou sur la page facebook du Blog. Si je vois que ce type d’article vous plait ou vous aide à progresser, je pourrai vous en proposer d’autres.

Et si en attendant, vous voulez connaître d’autres erreurs à éviter, je vous recommande cet ouvrage très bien fait ! Il se présente sous forme de fiches synthétiques et pratiques, et vous permettra de comprendre et retenir les différences entre les mots sur lesquels vous butez systématiquement.

Et avant de partir, n’hésitez pas à partager ici vous doutes (je les éluciderai peut-être lors d’un prochain article) ou vos astuces qui pourraient aider les autres lecteurs de ce blog !

A très bientôt pour d’autres contenus !

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    57
    Partages
  • 57
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

8 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *