expression-dormir-la-mona-illustration
Challenge expressions idiomatiques,  Vocabulaire

L’expression Dormir la mona

Dans le cadre du challenge pour parler comme un natif, je vous prĂ©sente cette semaine l’expression Dormir la mona. C’est une expression associĂ©e Ă  l’univers de la fĂȘte, et aussi aux excĂšs.

L’expression Dormir la mona mot à mot

Cette locution est courte, puisqu’elle n’est composĂ©e que de trois mots assez simples.

Dormir

En premier lieu, le verbe « dormir » qui est totalement transparent, puisqu’il signifie bien dormir aussi en français.

Attention, en espagnol, ce verbe a a plusieurs irrĂ©gularitĂ©s lorsqu’on le conjugue. C’est notamment un verbe Ă  diphtongue, c’est-Ă -dire qu’il diphtongue. Le –o de l’infinitif se transforme en –ue aux trois prĂ©sents (indicatif, subjonctif, impĂ©ratif) Ă  toutes les personnes sauf la premiĂšre et la deuxiĂšme du pluriel.

La

Le mot suivant dans l’expression est « la ». Il est lui aussi totalement transparent, puisque comme en français, il s’agit de l’article dĂ©fini fĂ©minin singulier. Il est utilisĂ© avant les noms fĂ©minins singuliers.

Mona

 La mona, en espagnol, c’est la guenon. La femelle du singe.

Encore une fois, la locution du jour est incomprĂ©hensible si on la traduit littĂ©ralement. Alors, que peut bien vouloir dire « dormir la guenon Â» ?

Le sens de l’expression Dormir la mona

Cette locution trĂšs courante dans le langage familier. On l’entend trsĂš frĂ©quemment. Elle se rĂ©fĂšre au sommeil profond qui suit l’Ă©tat d’ivresse. Par exemple, on peut dire « Estuvo bebiendo toda la noche y se fue a dormir la mona« . (Il a bu toute la nuit, et maintenant il dort pour reprendre ses esprits).

expression-dormir-la-mona-guenon

D’oĂč vient l’expression Dormir la mona

Une expression trĂšs ancienne

Cette locution remonte Ă  trĂšs loin dans le temps. Tout indique qu’elle Ă©tait  dĂ©jĂ  employĂ©e Ă  l’oral en Espagne, il y a environ 500 ans. Par contre , il existe diverses thĂ©ories  quant Ă  son apparition.

Certains signalent que dĂ©jĂ  Ă  l’Ă©poque de l’ancienne culture grecque, la joie des singes Ă©tait associĂ©e au plaisir du vin, et que de tous temps. Les comportements des ivrognes ont Ă©tĂ© comparĂ©s Ă  ceux des singes.

expression-dormir-la-mona-ivre

Un origine qui remonte à la période coloniale?

NĂ©anmoins, l’origine probable la plus rĂ©pandue a trait au transport maritime et au commerce maritime Ă©tabli depuis l’Afrique Ă  l’Ă©poque coloniale.

Entre les XVIe et XVIIIe siĂšcles, un grand nombre de primates ont Ă©tĂ© transportĂ©s d’Afrique vers diverses rĂ©gions d’Europe et d’AmĂ©rique, afin de les vendre aux zoos et aux cirques.

Lors de ces voyages, il Ă©tait courant pour les marins de donner de l’alcool aux singes pour s’amuser, ou pour expĂ©rimenter : ils voulaient simplement voir ce qui se passerait.

expression-dormir-la-mona-bateau

Évidemment, les primates, tout comme les humains, commençaient pas monter des signes Ă©vidents d’ébriĂ©tĂ©, avant de tomber dans un sommeil lourd. C’est ainsi que la coutume s’est poursuivie. En effet, elle permettait de garder les singes calmes tout au long du voyage.

Ou une naissance dans les cirques?

En relation avec cette conception, il en existe une autre qui affirme que l’expression Dormir la mona vient de l’habitude existant dans de nombreux cirques du XVIIe siĂšcle de donner de l’alcool aux singes la nuit pour qu’ils puissent dormir et se reposer. Ainsi, le lendemain, ils produisaient de meilleures performances lors des reprĂ©sentations en public.

Une expression populaire

Au fil des ans, l’expression Dormir la mona s’est popularisĂ©e, et elle est passĂ©e dans le langage courant pour dĂ©signer le repos aprĂšs une consommation excessive d’alcool.

De la mĂȘme maniĂšre, le nom « mona » dĂ©signe dĂ©sormais, dans le langage trĂšs familier une consommation excessive d’alcool et ses consĂ©quences. Ainsi, « la mona » dĂ©signe l’ivresse, lorsqu’on s’exprime dans un contexte trĂšs informel. Par exemple, on pourra traduire la phrase « Tiene una mona que ya no se mantiene de pie », par « Il s’est pris une telle cuite qu’il ne tient plus debout. ».

Vous savez dĂ©sormais tout sur l’expression Dormir la mona

Vous connaissiez-cette expression ? Peut-ĂȘtre mĂȘme pouvez vous en citer d’autres avec le mĂȘme sens ? Je vous laisse m’écrire tout ça et crĂ©er vos propres exemples en commentaires. Rappelez-vous que constituer vos propres exemples favorise la mĂ©morisation —Vous pouvez Ă©galement retrouver d’autres contenus sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il peut ĂȘtre utile Ă  quelqu’un d’autre, pensez Ă  le liker 👍 , et Ă  le partager sans modĂ©ration ! 🙏 😘

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrĂ©gĂ©e d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, amĂ©liorer votre niveau, et dĂ©couvrir les cultures et curiositĂ©s hispanophones. !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *