expression-ponerse-las-botas-illustration
Challenge expressions idiomatiques,  Vocabulaire

L’expression ponerse las botas

Dans le cadre de notre challenge pour parler comme un natif, je vous présente cette semaine l’expression Ponerse las botas. C’est une expression du quotidien, facile à comprendre littéralement, mais dont le sens est assez éloigné de la traduction littérale.

L’expression mot à mot

Les mots qui composent cette expression sont très faciles à comprendre, du moins en ce qui concerne le sens littéral.

Ponerse

Le premier mot qui compose cette phrase toute faite est le verbe « ponerse ». C’est le verbe « poner » (mettre), à la forme pronominale. Comme nous l’avons déjà remarqué dans d’autres analyses d’expressions, le pronom réfléchi n’est pas, comme en français, séparé du verbe et placé devant lui. Au contraire, en espagnol, ce pronom vient se coller à la fin du verbe pronominal : c’est ce que l’on appelle l’enclise.

Las botas

Le groupe de mots qui suit ce verbe est un groupe nominal. Il est constitué de l’article défini féminin singuler : « las ». Il accompagne le nom « botas », qui signifie « les bottes ».

ponerse-las-botas-expression

Ainsi, l’expression Ponerse las botas, si on la traduit littéralement, donne « se mettre les bottes ». Comme toujours, nous ne sommes pas très avancés une fois qu’on a la traduction littérale. Que peut bien vouloir dire cette phrase au sens figuré,

Signification de l’expression Ponerse las botas

L’expression Ponerse las botas s’emploie de nos jours dans deux contextes différents. D’abord, elle est utilisée dans les situations où  quelqu’un profite grandement de quelque chose. Et surtout, elle est davantage employée lorsque l’avantage ou la satisfaction provient d’un bon repas, copieux et savoureux.

En français la première acception correspondra à « faire son beurre », « s’en mettre plein les poches ». Le second sens pourra se traduire par « s’en mettre plein la panse », « se goinfrer »…

Origine de l’expression Ponerse las botas

L’origine cette phrase prend racine dans la naissance même de ce type de chaussures, généralement en cuir. En effet, au départ, les bottes étaient exclusivement utilisées par les classes les plus élevées et les plus riches.

Cet accessoire était initialement masculin. Les messieurs, qui portaient des bottes avaient leurs pieds bien protégés du froid et de la saleté du sol.

Ils étaient également ceux qui mangeaient le mieux et faisaient les grandes affaires.

Au contraire, les gens ordinaires et sans ressources devaient se contenter de sandales ou d’espadrille, qui étaient des chaussures bien plus simples, et également bien moins protectrices. Certains, mêmes, marchaient carrément pieds nus.

Ainsi, dès le Moyen Âge, pouvoir se permettre d’utiliser des bottes était une marque de prestige et de haut niveau de vie. Ce n’est qu’au XVIIe siècle que les bottes ont commencé à devenir un article de mode et que les premières productions de grands lots de chaussures ont été réalisées.

Par conséquent, à travers l’histoire, des bottes et des chaussures de qualité ont toujours été synonyme de richesse, d’argent et d’abondance.

Exemples en contexte de l’expression Ponerse las botas

Comme vous le savez, je vous propose quasi systématiquement des exemples en contexte. En effet, mettre une image ou une situation reliés à la notion que l’on cherche à apprendre aide à créer de nouvelles connexions dans votre cerveau, et à fixer plus durablement les connaissances.

Exemple 1

Allons-y avec un premier exemple. Les grand-mères ont la réputation de très bien faire à manger, et de cuisiner comme des chefs. Si la vôtre correspond à ce portrait, alors quand vous lui rendez visite, vous pouvez déclarer : Cuando voy a casa de mi abuela,  siempre me prepara unos platos riquísimos, y me pongo las botas. (Quand je vais chez ma grand-mère, elle me prépare toujours des plats excellents et je m’en mets plein la panse.)

expression-ponerse-las-botas-exemple

Vous exprimez ainsi que la nourriture qu’elle vous propose est abondante et savoureuse.

Exemple 2

Prenons un autre exemple dans un contexte très différent : considérons les  métiers saisonniers, comme par exemple une station balnéaire ou au contraire une station de ski. Il s’avère que ces professions ne gagnent presque rien durant toute une partie de l’année, mais engrangent ensuite, lors de la saison, de très gros bénéfices en un très court laps de temps.

Ainsi, si vous  pourrez dire en parlant  d’une station de ski : « En invierno, los hoteles de la espación de esquí se ponen las botas con tantos turistas.”  (En hiver, les hôtels de la station de ski font leur beurre avec tant de touristes.)

Et voilà !

Vous connaissiez cette expression ? Vous l’aimez bien ? Avez-vous d’autres expressions équivalentes en français ?

Je vous laisse m’écrire tout ça et créer vos propres exemples en commentaires. Vous pouvez également retrouver d’autres contenus sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Et je vous dis à très bientôt pour d’autres contenus à la découverte des curiosités du monde hispanophone !

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    25
    Partages
  • 25
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

2 commentaires

  • Caroline

    Merci beaucoup pour cet article, avec les exemples et les explications, je ne risque pas d’oublier cette expression ! Et comme les expressions et les blagues c’est ce qui a de plus difficile à comprendre quand on apprend une langue, j’apprécie tout particulièrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *