erre-que-erre
Challenge expressions idiomatiques,  Vocabulaire

L’expression Erre que erre

La locution hebdomadaire de notre challenge pour parler comme un natif cette semaine est dans la lignée de celle de la semaine dernière. En effet, nous allons découvrir l’expression Erre que erre.

Quel rapport, me direz-vous ? Si la similitude ne vous saute pas aux yeux, continuez votre lecture, et vous allez vite comprendre 😊.

Mais expliquons d’abord le sens de cette phrase toute faite !

Cette expression est utilisée en espagnol pour parler d’insistance ou d’entêtement. Autrement dit, quand quelqu’un répète la même action ou se comporte de la même manière quoiqu’il arrive ! On emploie cette locution pour qualifier une personne aux idées fixes, qui ne s’arrête pas tant qu’elle n’a pas réalisé ce qu’elle avait en tête. Ou alors, pour désigner quelqu’un qui ne change pas d’avis, malgré tous les arguments contraires que l’on peut lui présenter.

 

Mais d’où vient l’expression Erre que erre ?

C’est là que vous allez comprendre le rapport avec la locution de la semaine dernière, Por H o por B.

expression-erre-que-erre-lettre

Ici, « Erre », c’est en réalité la lettre « r ». Il s’agit d’une des consonnes les plus utilisées en espagnol. Et elle pose généralement de nombreux problèmes lors de l’apprentissage de l’alphabet, en raison de sa prononciation difficile.

Ainsi, il existe de nombreux exercices de prononciation, que l’on fait lire aux enfants, qui leur font travailler ce point d’achoppement.

 

Le plus fameux trabalenguas (virelangues, en français) proposé aux enfants espagnols, et également aux étrangers apprenant l’espagnol est le suivant :

 « El perro de san Roque no tiene rabo, porque Ramón Ramírez se lo ha cortado ».

(traduction : le chien de San Roque n’a pas de queue, car Ramón Ramírez l’a coupée).

Si vous avez essayé de le prononcer à voix haute, théoriquement, vous avez mesuré la difficulté que représente l’apprentissage de ce phonème. Pour y parvenir, il faut s’armer de patience, et répéter presque sans fin… Il faut pour cela un certain degré d’obstination. Et c’est de là que vient l’expression Erre que erre !

Souvent (mais pas toujours) cette expression est également utilisée avec une connotation un peu négative, presque péjorative. Elle peut critiquer le fait de s’obstiner à vouloir réaliser une action, même si cela ne mène nulle part.

expression-erre-que-erre-têtu

Un exemple d’utilisation de l’expression Erre que erre

Imaginez : vous avez un point de désaccord avec votre conjoint. Vous en discutez, tranquillement, mais vous ne parvenez pas à le convaincre. Malgré vos arguments, rien n’y fait ! Il s’entête dans son idée initiale.

Vous pourrez alors raconter à un ami : « Mi marido está erre que erre con su idea. No excucha mis argumentos. » (Mon mari s’obstine dans son idée. Il n’écoute pas mes arguments.)

Vous avez compris l’idée ?

À vous, à présent, de construire vos propres phrases avec cette expression. C’est comme ça que vous la retiendrez ! Et surtout, n’hésitez pas à partager vos phrases en commentaires.

Vous pouvez également venir explorer la page Facebook du Blog, ou la page Instagram. Il y a plein de ressources exclusives, que vous ne trouverez que là-bas 😊

Pour ma part, je vous retrouve très prochainement pour découvrir d’autres curiosités du monde hispanophone.

Et en attendant, si cet article vous a plu et que vous pensez qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, pensez à le liker 👍, et à le partager sans modération ! 🙏 😘

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
  •  
    21
    Partages
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *