Challenge expressions idiomatiques,  Vocabulaire

7 expressions de l’espagnol quotidien à connaitre absolument pour parler comme un natif!

En espagnol (comme dans toutes les langues), il existe des formules utilisées à longueur de journée par les natifs. Tu sais ? Ce genre de petits tics de langage que l’on utilise des dizaines de fois dans la journée, sans même s’en rendre compte. Pourtant, quand on commence son apprentissage de la langue, ces petites locutions peuvent constituer un obstacle à la compréhension. Toute expression de l’espagnol quotidien t’aidera à mieux saisir le sens des conversations de tous les jours. Alors aujourd’hui, je t’en propose 7, que tu dois connaitre absolument!Tu pourras aussi t’en servir pour t’exprimer (presque) comme un natif.

Hacer ilusión 

Francophones, attention ! Cette locution est un beau faux-ami. En effet, elle ne veut pas du tout dire « faire illusion ».

expression-espagnol-quotidien-hacer-ilusion

En réalité, cette expression de l’espagnol quotidien est utilisée pour exprimer le bonheur ou la motivation que l’on ressent à l’idée à faire quelque chose, ou face à un événement. On peut le traduire par « rendre heureux », « faire plaisir », ou, dans certains contextes, par « attendre avec impatience ». D’autres fois encore, elle signifie « être excité/impatient dans l’attente d’un événement. »

Par exemple :

  • Me hace ilusión hablar contigo. (Je suis content(e) de parler avec toi).
  • Me hizo mucha ilusión tu visita. (Ta visite m’a fait très plaisir)
  • Me hace ilusión viajar a españa la semana que viene. (Je suis excité à l’idée de voyager en Espagne la semaine prochaine)

Sentar mal.

Cette expression est employée lorsque quelque chose dérange la personne qui l’utilise. Quand on se sent mal à l’aise ou en colère par rapport à quelque chose, ou alors quand on se sent mal physiquement (par exemple, quand on ne digère pas quelque chose que l’on a mangé).

Pour bien la comprendre et l’utiliser, il faut se rappeler que le verbe « sentar » diphtongue. Tu ne te souviens plus de ce qu’est une diphtongue ? Tu peux retrouver mes explications dans cet article.

En plus, dans cette formulation, le sujet réel est ce qui suit le verbe. Ce verbe suit, dans la construction, le modèle du verbe « gustar ». Si tu veux des précisions à ce sujet, je te propose de jeter on œil à mon article : Les verbes de type « Gustar » : comment bien exprimer ses goûts en espagnol ?

Ainsi, on pourra dire :

  • Estoy pachucho : me ha sentado mal la comida y me duele el estómago. (Je me sens patraque. Le repas ne m’a pas réussi, et j’ai mal au ventre.)
  • Me sentó mal el comentario de María. (Je n’ai pas apprécié le commentaire de María.) 
expression-espagnol-quotidien-saber-mal

Saber mal.

Une autre expression fréquente dans le même style est « saber mal ». Certains disent que cette expression est une copie du catalan « em sap greu ». Pour d’autres, elle s’apparente plus à « laisser un mauvais goût dans la bouche ». Quoi qu’il en soit, elle est utilisée dans toute l’Espagne et signifie qu’une situation nous pose un problème, nous dérange ou nous fait du mal.

  • Me sabe mal que no me hayas avisado. (Cela me gêne que tu ne m’aies pas prévenu).
  • Me sabe mal que me digas eso. (Ça me fait mal que tu me dises ça.)

Cette expression peut aussi, dans certains cas, avoir le sens de « faire de la peine », « faire mal au cœur », ou « ne pas avoir le cœur à ». Par exemple :

  • Le he prestado 10 euros, porque me ha sabido mal decirle que no. (Je lui ai prêté 10 euros, parce que je n’ai pas eu le cœur de refuser.)

Apetecer

Pour continuer avec un autre verbe qui se construit sur le modèle du verbe « gustar », on peut citer « apetecer » (ou plus précisément « apetecerle algo a alguien »). Il s’emploie pour exprimer la motivation (ou l’absence de motivation) pour faire quelque chose. L’envie (ou pas) de se lancer dans une activité, de faire ou utiliser quelque chose. Il est synonyme de l’expression « tener ganas de » et peut se traduire par « avoir envie de ». Une autre possibilité de traduction est « ça me dit de », ou à la forme négative, « ça ne me dit rien ». Par exemple

  • No me apetece ir a clase hoy (Je n’ai pas envie d’aller en cours aujourd’hui).
  • Para las próximas vacaciones, me apetecería ir a Colombia. (Pour les prochaines vacances, ça me dirait bien de partir en Colombie). 

¡ Yo qué sé !

Cette tournure figée appartient au langage informel : vous l’entendrez beaucoup entre amis, en famille, ou dans la rue. En revanche, elle est à proscrire dans un contexte plus formel. Abstenez-vous par exemple de l’utiliser en entretien d’embauche, dans une présentation professionnelle, ou avec un supérieur hiérarchique dont vous n’êtes pas très proche.

Cette expression est utilisée au quotidien par les hispanophones pour traduire notre « aucune idée », ou « Je n’en sais rien. » Souvent, cette phrase est prononcée avec un peu de dépit, ou une pointe d’énervement. Par exemple, dans le cas où un de vos collègues vous demande votre avis sur son travail avant de le présenter en réunion. Imaginons que vous n’ayez aucune idée de ce qu’attend votre patron, car il change d’avis trop souvent. Vous pourrez alors répondre :

« ¡ Yo qué sé ! Nunca se sabe lo que espera el jefe. » (Qu’est-ce que j’en sais ? On ne sait jamais ce que le chef attend.)

¡ Ni de coña !

Dans un registre encore plus familier, une autre expression de l’espagnol quotidien apparait souvent dans les conversations : « ¡ Ni de coña ! ». Cette formule signifie tout simplement « non ». Un non ferme et définitif.

Dans le langage parlé de la rue, « una coña » a les sens de blague, plaisanterie. C’est un synonyme de « broma ». Ce mot peut d’ailleurs s’employer dans la même expression : ¡ Ni de broma !

expression-espagnol-quotidien-ni-de-coña

« ¡ Ni de coña ! », c’est donc une manière très familière (mais aussi très employée au quotidien à l’oral) de dire « Jamais de la vie », ou « Même pas en rêve ». Par exemple, si quelqu’un qui passe son temps à vous critiquer et à vous mettre des bâtons dans les roues vient vous demander un service, vous pourrez répondre : « ¡ Ni de coña ! »

¡ Ya te digo !

A l’opposé de « ¡ Ni de coña ! », nous avons l’expression de l’espagnol quotidien : « Ya te digo ». Dans un registre très nettement moins familier, cette locution n’est pas vraiment traduisible en français. Pourtant, elle est très utilisée par les Espagnols. Elle sert à marquer son accord avec une affirmation qui vient d’être énoncée par quelqu’un. Cette locution sert à confirmer, renforcer ce qui vient d’être prononcé. C’est une manière de dire « oui », de confirmer les propos de son interlocuteur.

Par exemple, si un ami vous explique que pour lui, utiliser correctement les différents temps du passé en espagnol est difficile. Il vous lance :

« ¡ Qué complicado es diferenciar los pasados en español! ». (Comme c’est compliqué de faire la différence entre les passés en espagnol !)

Dans ce cas, vous pouvez répondre « Ya te digo. » (Qu’est-ce que c’est vrai ! /C’est tout à fait ça !)

expression-espagnol-quotidien-ya-te-digo

¡ Y ya está !

Pour terminer cet article, une dernière expression de l’espagnol quotidien s’impose : « ¡ Ya está ! » En effet, cette expression sert précisément à ça ! A clôturer une liste ou une énumération, à finaliser quelque chose qu’on est en train de faire ou de dire. On peut la traduire en français par « et c’est tout » ou « et rien de plus » (« personne d’autre » si on liste des individus.)

Par exemple, on peut dire : « En este artículo, hemos visto las expresiones “hacer ilusión”, “sentar mal”, “apetecer”, “¡ Yo que sé !”, “¡ ya te digo !”, “ni de coña”… ¡ y ya está ! »(Dans cet article, on a vu les expressions « faire plaisir », « déranger », « faire envie », « j’en sais rien », « Effectivement », « même pas en rêve »… Et voilà !)

J’espère que ces expressions te seront utiles. Si tu veux pratiquer, n’hésite pas à me laisser tes propres exemples en commentaires, je te lirai avec plaisir.

Tu peux également retrouver d’autres contenus sur la page Facebook du Blog, ou sur Instagram.

Si cet article t’a plu et que tu penses qu’il peut être utile à quelqu’un d’autre, n’hésite pas à le liker 👍, et à le partager sans modération ! 🙏 😘

Et on se retrouve très prochainement à la découverte d’autres curiosités du monde hispanophone.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)

Professeur agrégée d'espagnol, je partage ici des ressources utiles, pratiques et ludiques pour apprendre l’espagnol, améliorer votre niveau, et découvrir les cultures et curiosités hispanophones. !

18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.